Nous suivre Industrie Pharma

Qiagen et Lilly engagent un partenariat

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Le spécialiste hollandais des produits de diagnostics Qiagen et le laboratoire américain Eli Lilly ont débuté une collaboration dans le domaine des leucémies. Qiagen va concevoir un test diagnostic compagnon à un composé actuellement développé à un stade précoce par Eli Lilly. Le composé en question est un inhibiteur du gène codant la protéine Janus kinase 2 (JAK2). Cette protéine joue un rôle dans la survenue des néoplasmes myéloprolifératifs, une forme de cancer du sang. Le but du test diagnostic est d'identifier les patients susceptibles de bénéficier d'un traitement basé sur cet inhibiteur de JAK2. Dans le cadre du partenariat, Qiagen mettra à contribution sa famille de tests diagnostics nommés JAK2 V617F pour développer ce nouveau test diagnostic compagnon pour le composé JAK2. Ces tests proviennent du portefeuille de produits d'Ipsogen, une société française spécialisée dans le diagnostic des cancers du sang, qui est en cours d'acquisition par Qiagen depuis juin (CPH n°555). Le test diagnostic et le composé JAK2 seront développés et commercialisés en parallèle. Les termes financiers du partenariat n'ont pas été dévoilés.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles