Nous suivre Industrie Pharma

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,

Les ventes de Qiagen en % du CA 2010

© Source : Qiagen

L'entreprise néerlandaise est en passe d'acquérir le Français Ipsogen, spécialisé dans les tests de diagnostic moléculaire pour les leucémies et le cancer du sein. Cette opération valorise Ipsogen à 70 M€, soit une prime de 72,5 %.

Qiagen met le cap sur Ipsogen. Le groupe néerlandais est en négociation pour acquérir 47 % du capital du groupe marseillais (Bouches-du-Rhône). Et il compte aller plus loin en lançant par la suite une offre pour détenir la totalité des parts de la société. L'opération valorise Ipsogen a environ 70 millions d'euros, à 12,90 € par actions, soit une prime de 72,5 %. Elle pourrait être conclue au troisième trimestre de 2011. Cette offre a d'ores et déjà reçu les faveurs du Conseil d'administration d'Ipsogen. Le groupe français, qui emploie environ 70 salariés en France et aux États-Unis, a enregistré une croissance à deux chiffres en 2010, en voyant son chiffre d'affaires progresser de 24 % à 8,4 M€. Le fournisseur de produits de diagnostic et de préparation d'échantillons analytiques hollandais a, quant à lui, réalisé 1,09 Mrd $ (762 M€) de ventes en 2010 pour un effectif de 3 600 personnes. Après la finalisation de l'offre, le site marseillais pourrait devenir un centre d'excellence global spécialisé dans les leucémies et le cancer du sein dans l'organisation de Qiagen ainsi qu'un centre de développement et de fabrication d'autres tests moléculaires.

 

Cette acquisition permettrait d'élargir le portefeuille de Qiagen, composé de plus de 500 produits de tests et d'échantillonnage ainsi que de solutions automatisées. Ceux-ci sont destinés à différents secteurs comme la recherche, la pharmacie, les biotechnologies, l'analyse alimentaire, etc. Le groupe néerlandais hériterait des 80 produits commercialisés par Ipsogen à plus de 400 clients dans le monde. En hématologie, la gamme de produits d'Ipsogen se décline sous quatre familles de tests, pour les leucémies myéloïdes chroniques (BCR-ABL), les syndromes myéloprolifératifs (JAK2 V617F), les leucémies promyélocytaires (PML-RARA) et les formes rares de leucémies. De même, le groupe français développe actuellement le test de grade génomique (GG) pour les cancers du sein. Le lancement de la version GGI PCR de ce test en Europe est prévu pour le dernier trimestre 2011. Enfin, les tests développés par les deux groupes sont complémentaires puisqu'ils sont fondés sur la même technologie de PCR quantitative qui permet la détection et la mesure d'anomalies moléculaires dans les cellules cancéreuses. Qiagen poursuit ainsi sa stratégie d'acquisitions puisqu'il a récemment lancé une offre pour racheter le groupe australien Cellestis (CPH n°546).

 

 

« Les tests développés par les deux groupes sont complémentaires »

80 produits distribués à 400 clients

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Les chroniques de Gilbert Lippmann - président de Proconseil L'émission Cash Investigation d'Elise Lucet : « Travail : ton univers impitoyable » nous a tous interpellés. Elle évoque notamment les[…]

01/12/2017 | Santé publiqueFILIÈRE
API : Avista double ses capacités de production au Colorado

API : Avista double ses capacités de production au Colorado

Oligonucléotides : partenariat entre Ribobio et GE Healthcare

Oligonucléotides : partenariat entre Ribobio et GE Healthcare

PeptiDream collaborera avec Bayer

PeptiDream collaborera avec Bayer

Plus d'articles