Nous suivre Industrie Pharma

Protéines thérapeutiques : Bio Rational Technology propose de produire des HSP à partir de luzerne

Sujets relatifs :

Société d'agro-biotechnologie en cours de création, Bio Rational Technology France (BRT France) propose une alternative novatrice à la production de protéines de stress HSP (Heat Shock Proteins, littéralement protéines de choc thermique).
Obtenues aujourd'hui à partir de cerveaux de bovins ou par modification génétique de micro-organismes E. Coli, ces protéines sont produites en si faibles quantités que les besoins de la recherche sont à peine couverts. La société BRT prévoit de révolutionner le marché en produisant ces protéines à partir de luzerne, non modifiée génétiquement et issue de l'agriculture biologique. Un procédé a d'ores et déjà été breveté au niveau européen. Il s'appuie sur les travaux du professeur georgien, Tengiz Jaliashvili. D'ici à la fin 2007, quelques centaines de grammes de protéines pourraient être mises sur le marché, selon Franck Bruno, fondateur et dirigeant de BRT. Cette méthode a par ailleurs l'avantage de produire des protéines de grande qualité. « Les protéines de stress issues du végétal permettent d'obtenir des séquences comparables à 85 % aux protéines humaines alors que la réglementation demande seulement 35 % de similarité », souligne le dirigeant. Réduire les coûts de production Cet accès à des protéines de stress à coût plus réduit (50? le milligramme au lieu des 400 à 1000 e actuels) devrait permettre de stimuler la recherche thérapeutique qui se révèle particulièrement prometteuse. Identifiées dans les années soixante, ces protéines sont synthétisées dans toutes les cellules vivantes soumises à un stress, de type thermique, organique ou chimique. L'une de leurs principales missions consiste alors à encapsuler les autres protéines de la cellule pour assurer leur protection, ces dernières conservant ensuite la réponse à une première agression. Mais leur mission ne s'arrête pas là! Un autre atout de taille réside dans leur capacité à aider le système immunitaire à répondre au stress d'une maladie en se liant à l'antigène du virus qui en est responsable. « Cette deuxième propriété pourrait conduire au développement de nouvelles thérapies, sans effet secondaire, qui s'appuieraient simplement sur le phénomène naturel de réponse du système immunitaire dans le cas d'attaques virales », explique Franck Bruno. En conséquence, si le problème d'accessibilité de ces protéines pour les phases de recherche, puis pour les phases précliniques et cliniques est enfin résolu, les premiers médicaments à base d'HSP pourraient apparaître sur le marché à l'« horizon 2010 », selon Franck Bruno. Les protéines de BRT seront vendues directement à des laboratoires ou par le biais de catalogues de biochimie. Pour ce qui est du procédé, l'invention porte sur la capacité à stimuler la production de protéines HSP au niveau d'une plante que ce soit de la luzerne ou tout autre herbacée, sans lui faire subir de modification génétique. Il couvre ensuite les étapes qui permettent d'extraire les protéines de la plante puis de les purifier. Primé par l'association Polepharma (voir encadré) la société a prévu une implantation à Dreux (Eure-et-Loir) dans les prochains mois. « Nous recherchions une région à la fois agricole et industrielle capable de nous accueillir. Ce prix nous apporte un coup de pouce à l'installation pratique de nos premiers bureaux puis d'un hall technique pour la production de protéines », a déclaré le dirigeant en contact avec des investisseurs en vue d'une première levée de fond. À court terme, une vingtaine d'emplois pourraient être créés sur l'agglomération drouaise. Des partenariats avec des agriculteurs locaux sont également à l'étude afin de produire de la luzerne “bio” selon un cahier des charges spécifique.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Nanosive planche sur le futur des crèmes solaires

Nanosive planche sur le futur des crèmes solaires

Grâce à une technologie d'encapsulation d'actifs dans des polymères bioadhésifs, la start-up Nanosive entend mettre au point des écrans solaires plus sûrs et écoresponsables, utilisant moins[…]

17/12/2018 | InnovationDermatologie
L'opération New Deal Biotech vise à attirer des porteurs de projets

L'opération New Deal Biotech vise à attirer des porteurs de projets

Des étiquettes moléculaires contre la falsification

Des étiquettes moléculaires contre la falsification

Un microscope lève le voile sur l'intimité des protéines

Un microscope lève le voile sur l'intimité des protéines

Plus d'articles