Nous suivre Industrie Pharma

Profiter de l'ouverture d'une fenêtre boursière

La rédaction

Sujets relatifs :

, ,

Ça s'agite sur les marchés Euronext et Alternext en ce début d'année 2014. Les introductions en Bourse se multiplient. Alors que l'année précédente, seules deux sociétés, Erytech Pharma et Cardio3Biosciences, s'étaient lancées sur les marchés cotés en France, les derniers mois ont été riches en opérations pour les jeunes entreprises innovantes françaises. C'est Crossject qui a ouvert le bal en février. Suivi par Oncodesign, Genticel, Genomic Vision et TXCell. « Une fenêtre s'est ouverte et les sociétés essaient d'en profiter », observe Denis Lucquin, managing partner de Sofinnova Partners, fonds d'investissement spécialisé dans les sciences de la vie. Il ajoute : « Les sociétés ne sont pas plus matures qu'avant, mais l'attitude des investisseurs et du grand public a changé. Ils commencent à avoir conscience de la création de valeur autour des start-up innovantes. Ils sont prêts à prendre des risques car ils ont compris l'enjeu ».

Et les montants levés pourraient s'échelonner d'une dizaine de millions d'euros à près de 40 M€. En effet, Crossject a levé 17 M€ tandis que les autres introductions devaient s'achever début avril. Oncodesign compte lever plus de 12,8 M€, Genomic Vision devrait être dans une fourchette de 20 à 26,4 M€, TXCell vise 24 à 31,7 M€ tandis que Genticel ambitionne d'atteindre jusqu'à 39,7 M€. « Les investisseurs sont des personnes physiques et des institutionnels français tels que des sociétés d'assurance, des mutuelles, etc. et beaucoup de particuliers. Le risque n'est plus un prétexte derrière lequel on se cache pour ne pas investir. Et le dispositif PEA/PME va donner un coup de boost », analyse Denis Lucquin. Lancé en début d'année, ce dispositif vise les particuliers et repose sur le principe d'un Plan d'épargne en actions (PEA) spécifique aux investissements dans PME. Il indique cependant : « Les montants et les valeurs d'entreprises restent assez faibles comparés aux États-Unis. Une société qui entre en Bourse en ce moment en France lève entre 20 et 30 M€ tandis qu'aux Etats-Unis, nous sommes sur des montants entre 80 et 100 M$ ». Si la France reste encore loin des marchés américains, elle attire néanmoins les investisseurs d'Outre-Atlantique pour des tours de tables secondaires. À l'exemple de Transgene qui vient de lever 65,5 M€. Bref, le marché boursier semble offrir une nouvelle dynamique pour les sociétés innovantes en France. Reste à suivre ces nouvelles valeurs et leurs résultats cliniques.

 

« Le risque n'est plus un prétexte derrière lequel on se cache pour ne pas investir. »

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Un gel fait passer la culture de neurones à la 3D

Un gel fait passer la culture de neurones à la 3D

Une équipe du CNRS et de l'Inserm a développé un gel facilitant la culture cellulaire des neurones. Une découverte qui pourrait ouvrir de nouvelles voies de recherche, jusqu'à présent[…]

09/07/2018 | NeurologieCellules souches
La start-up qui veut réparer l'oreille cassée

La start-up qui veut réparer l'oreille cassée

Au coeur des sites d'Amgen en Nouvelle-Angleterre

Au coeur des sites d'Amgen en Nouvelle-Angleterre

Comment un simple polymère aide à réparer le vivant

Comment un simple polymère aide à réparer le vivant

Plus d'articles