Nous suivre Industrie Pharma

Produire de l'eau purifiée ou PPI avec un seul système

Dinhill On
Produire de l'eau purifiée ou PPI avec un seul système

L'unité de distillation par thermocompression commercialisée par Sterigene.

© © Stilmas

STERIGENE PROPOSE SUR LE MARCHÉ FRANÇAIS UNE UNITÉ DE DISTILLATION D'EAU PURIFIÉE, HAUTEMENT PURIFIÉE OU POUR PRÉPARATIONS INJECTABLES.

Un équipement unique permettant de produire toutes sortes d'eaux conformes aux pharmacopées internationales pour un usage pharmaceutique. C'est ce que propose la société Sterigene, avec la commercialisation en France d'une unité de distillation fabriquée par le groupe italien Stilmas.

« La quasi-majorité des unités de production d'eau pure sont capables d'atteindre la qualité exigée par les pharmacopées internationales. Les fabricants de ces systèmes s'attachent aujourd'hui davantage à obtenir les meilleurs coûts et rendements pour l'industriel exploitant », indique Dominique Weill, président de Sterigene. Et pour cela, l'ingénieriste des procédés propres et stériles a pris le parti de fournir un équipement capable de produire aussi bien de l'eau purifiée que de l'eau pour préparations injectables (PPI).

Pour la production d'eau pure par distillation, il existe deux types de méthodologies principales. La première dite à multi-effets consiste à utiliser des colonnes de distillation. L'eau à purifier est répartie entre plusieurs colonnes fonctionnant en cascade pour être vaporisée sur des échangeurs de chaleur. La vapeur formée est alors condensée pour obtenir l'eau distillée de qualité PPI. L'autre technique de distillation d'eau est une méthode par thermocompression. « Cette technologie permet de traiter sans fragmentation 100 % de la production dans les mêmes conditions grâce à l'énergie électrique, convertie en énergie mécanique puis thermique », détaille Dominique Weill.

Une solution réunissant deux technologies

 

Conçu entièrement en acier inoxydable 316 L, l'équipement commercialisé par Sterigene se compose d'une série d'échangeurs, d'un condenseur, d'une colonne hydrostatique, tous horizontaux, et d'une colonne de vaporisation. L'eau d'alimentation (eau adoucie, osmosée ou purifiée) est d'abord préchauffée par plusieurs échangeurs avant d'atteindre la colonne de vaporisation. Ensuite, l'eau entre dans la colonne d'évaporation où elle est convertie en vapeur selon la méthode du "film tombant ou falling film". « Pour optimiser l'échange thermique, l'eau tombe en couches minces sur les parois pour être vaporisée, tandis que l'excédent non encore vaporisé retombe en fond de colonne pour être recirculé », explique Dominique Weill. Avant d'ajouter : « La vapeur libérée est alors aspirée puis comprimée mécaniquement, comme dans une pompe à chaleur, afin de restituer une énergie suffisante à la vaporisation de l'eau d'alimentation. La vapeur ayant cédé ses calories se condense alors en eau distillée ultérieurement baptisée Eau Purifiée, Hautement purifiée ou Pour Préparations Injectables selon les exigences d'exploitation du client ». Le condensat passe enfin dans la colonne hydrostatique où les gaz incondensables (CO2, H2, CH4, etc.) sont éliminés. Ce procédé permet ainsi de récupérer de l'eau pure ou PPI entre 30 °C et 85 °C selon le besoin. « Ce modèle a été optimisé pour limiter les rejets d'effluents et la consommation énergétique. Il a également été amélioré en termes de rendement hydraulique, puisqu'il peut être compris entre 70 et 98 %, suivant la qualité de l'eau d'alimentation », précise Dominique Weill. Avant de continuer : « Par exemple, l'énergie de la vapeur générée lors du procédé est réinjectée pour réchauffer l'eau d'alimentation et favoriser son dégazage ». Le distillateur commercialisé par Sterigene n'offre pas seulement un meilleur rendement, il comprend d'autres avantages non négligeables selon le dirigeant : « Au lieu d'avoir une installation dédiée à chaque type d'eau pure, l'unité de distillation de Stilmas réunit les deux dispositifs en un seul, ce qui aide à gagner de l'espace. De plus, le fait de n'avoir qu'une seule machine facilite considérablement les qualifications de procédé de l'installation pour les différentes exigences relatives à l'industrie pharmaceutique ».

Sterigene se montre plutôt confiant concernant les perspectives de la société, au regard de l'évolution de la demande en eau PPI. « Les études antérieures démontraient que les formes pharmaceutiques injectables devaient tendre à se réduire, étant donné la complexité et les coûts des productions et qualifications en "stérile". Or nous observons le contraire, certainement à cause de l'augmentation de la demande en médicaments, tant en Europe que dans les marchés émergents, et par conséquent un accroissement des besoins en injectables et en eau PPI », explique Dominique Weill. Preuve de son activité florissante, Sterigene vient juste de signer cet été un partenariat avec la plateforme d'innovation Accinov. Selon cet accord, la société devra concevoir, mettre en place et valider un distillateur d'eau hautement purifiée et de qualité PPI produisant pour trois boucles de distribution indépendantes. En outre, Sterigene fournira cinq unités de stérilisation GMP et de décontamination.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Nouvelles accréditations COFRAC pour Albhades

Nouvelles accréditations COFRAC pour Albhades

Depuis le 24/09/2021, Albhades est le premier laboratoire français à être accrédité COFRAC pour la recherche et la semi-quantification des composés organiques extractibles dans les DM et dans les[…]

Deppik : Vers une approche plurielle pour la désinfection ?

Deppik : Vers une approche plurielle pour la désinfection ?

Une solution pour la cybersécurité

Une solution pour la cybersécurité

Une solution pour faire converger IT et OT

Une solution pour faire converger IT et OT

Plus d'articles