Nous suivre Industrie Pharma

Production GMP : Teva ferme une unité tchèque

Sujets relatifs :

,
Rattachée à l'Israélien Teva depuis que le numéro 1 mondial des génériques a acquis l'Américain Barr Pharmaceutical à l'automne dernier (CPH n°433), la société tchèque Pliva-Lachema a annoncé la fermeture d'une de ses unités de production.
Rattachée à l'Israélien Teva depuis que le numéro 1 mondial des génériques a acquis l'Américain Barr Pharmaceutical à l'automne dernier (CPH n°433), la société tchèque Pliva-Lachema a annoncé la fermeture d'une de ses unités de production. Avant la fin de l'année, Pliva-Lachema, également ancienne filiale du laboratoire croate Pliva, fermera son usine d'ingrédients pharmaceutiques actifs (API) à Brno, en République tchèque. Cette décision intervient après la fin de la revue stratégique d'actifs menée par Teva et Pliva-Lachema suite au rachat de Barr. Des deux options - la vente ou la fermeture - Teva a opté pour une solution intermédiaire. Les unités de production d'API seront fermées fin 2009, entraînant le licenciement de 400 personnes. En revanche, l'activité Diagnostics sera maintenue à Brno. Teva estime qu'une partie des salariés licenciés pourrait être transférée sur son site tchèque d'Opava, le plus grand site industriel du groupe en Europe centrale. En 2008, sa filiale Ivax avait investi 50 millions de dollars (34 M€) pour la construction de nouvelles unités de production (CPH n°416). Le site a ainsi atteint des capacités de 4 milliards de comprimés par an. Des capacités qui pourraient être doublées dans les années à venir. Selon Reuters, ce que ne nous a pas confirmé Teva, un investissement de près de 58 M$ pourrait être lancé à Opava l'année prochaine.

Teva réduit la voilure en Irlande

Au début du mois, selon la presse irlandaise, le groupe israélien avait annoncé qu'il réduirait sa main-d'œuvre au sein de son usine irlandaise de Waterford, dédiée aux formes orales solides. 315 des 730 salariés devraient être licenciés entre janvier et novembre 2010. Le groupe aurait décidé de transférer une partie des productions de Waterford vers ses usines d'Europe centrale et de l'Est (République Tchèque, Hongrie, Croatie ou Pologne), ou vers ses usines en Israël pour réduire ses coûts de fabrication.
J.C.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles