Nous suivre Industrie Pharma

Proconseil : Libérez les organisations !

La rédaction

Sujets relatifs :

, ,

Les chroniques de Gilbert Lippmann - président de Proconseil

Il y a plus de 25 ans, jeune consultant devant le Directeur général de l'entreprise pour laquelle je travaillais, je faisais le constat des difficultés de fonctionnement de cette dernière, suite à une croissance importante. De notre réflexion commune naquit alors le concept de « mini-usines ». Il consistait à faire fonctionner les processus opérationnels en se passant le plus possible d'un encadrement, à l'époque dépassé par l'envergure nouvelle de la société. J'ignorais alors que je travaillais pour la postérité ! J'exerçais en effet mon art au sein de l'entreprise FAVI, avec laquelle j'allais travailler plus de dix ans, et je ne savais pas que j'allais participer à une oeuvre collective, soulignée dernièrement par Isaac Getz, professeur à l'ESCP. Dans son livre remarquable - « Liberté et Cie » - ce dernier cite ainsi FAVI comme l'une des deux ou trois entreprises françaises les plus libérées et évoque dans de fréquents passages son célèbre Directeur général de l'époque, Jean-François Zobrist.

Depuis, de nombreuses expériences dans des entreprises de tous secteurs ont prouvé le grand intérêt qu'il y a à libérer les énergies au plus près des processus opérationnels. J'ai moi-même conduit plus d'une vingtaine de projets de ce type avec un bonheur sans précédent, dont plusieurs dans la filière pharmaceutique. L'objectif fondamental consiste toujours à rendre le plus large pouvoir de décision et d'action aux personnes qui opèrent, partant du fait que ce sont elles qui connaissent le mieux le fonctionnement au jour le jour. Une succession de bienfaits permettant de sortir nos entreprises des difficultés en découle alors : cela accélère la régulation des dysfonctionnements et améliore les performances ; cela favorise la montée en compétences des opérants ; cela responsabilise les personnes et les équipes sur leur résultat ; cela rapproche les fonctions et met l'entreprise en réseau, générant une plus grande coopération ; cela accélère le cycle des innovations et, in fine, cela fait monter très haut les personnes sur cette pyramide de Maslow toujours d'actualité.

Pourtant, aujourd'hui, nombreuses encore sont les entreprises qui osent à peine parler d'équipes semi-autonomes, suggérant qu'il ne faudrait quand même pas aller trop loin, des fois que tout contrôle leur échappe... Aussi, j'ai vraiment envie, une fois pour toutes, de voir naître un courant autour d'un projet qui pourrait sauver nos entreprises. Son slogan serait : Libérez les organisations !

 

Rendre le pouvoir aux personnes qui opèrent

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles