Nous suivre Industrie Pharma

Patrick Hibon de Frohen : Pour une nouvelle pédagogie du management

La rédaction

Une fois de plus, je vais oser un parallèle. Comme je l'ai déjà formulé dans une précédente chronique, trois piliers fondamentaux sont constitutifs d'un État : sa défense, sa santé, son éducation. Pour ce qui concerne les pays développés, comme la France, il est à constater que les armées ne sont plus équipées depuis longtemps de fusil Lebel et de canon à poudre ni que les services de santé se posent la question de l'intérêt des biomédicaments ni des équipements type scanner ou IRM.

Or notre système éducatif national continue à appliquer la même pédagogie d'enseignement qu'il a dispensée aux « Digital Immigrants » (générations précédentes) qu'à celle dite « Digital Native » (génération Y et bientôt Z). En effet, la manière de diffuser les savoirs (en particulier ceux qui touchent à la robotique, aux nanotechnologies et aux biotechnologies par exemple) devrait être repensée et rendue plus attrayante, au risque de faire face à des jeunes qui s'ennuient, alors qu'ils auraient d'autres choses à expérimenter. Quand des élèves envoient des textos en classe ou que des étudiants discutent sur Facebook pendant un cours, est-ce la preuve d'un désintérêt moqueur vis-à-vis de leurs enseignants ? Ou plutôt le signe que ces derniers devraient sérieusement dépoussiérer leur manière d'enseigner ? Il est certain qu'avec le concours des nouvelles technologies, quelque chose a changé dans le monde de la connaissance et donc de la pédagogie.

Il en va de même pour ce qui concerne le management. Il est en effet un lieu commun de considérer que le management est un facteur clef qui influe considérablement sur la « performance industrielle ». Or, pour ce qui concerne nos industries de santé et de beauté, le public concerné s'étale sur au moins trois générations qui mixent les Digital Immigrants et les Digital Natives. Et c'est là que le système se complique ! On ne peut pas appliquer les mêmes méthodes pédagogiques de management à ces publics différents, surtout quand il n'est mis en oeuvre que celle « classique » héritée du XXe siècle ! Il serait temps que les managers, ainsi que la plupart des organismes de conseil ou de formation, apprennent et innovent en matière de pédagogie managériale. Il faut prendre en compte les singularités des plus jeunes, au profil en apparence plus dilettante, mais pas moins productifs que leurs aînés. Sans oublier, quand cela est nécessaire, de rappeler aux plus jeunes, le caractère sacré de leur vie privée, comme de leur vie professionnelle au sein d'une industrie aussi « sensible » que la nôtre, ce dont ils n'ont pas toujours conscience.

De quoi entrer résolument dans une ère « Post-Digital Natives », où la génération des « Z » sera à sa place et, elle aussi, correctement managée.

 

« On ne peut pas appliquer les mêmes méthodes pédagogiques de management à des publics différents. »

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Seqens, M2i, Seppic, Aguettant et Carelide, premiers lauréats de l’AMI "résilience sanitaire"

Seqens, M2i, Seppic, Aguettant et Carelide, premiers lauréats de l’AMI "résilience sanitaire"

Le gouvernement a récemment dévoilé les cinq premiers bénéficiaires de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « résilience sanitaire »,[…]

Covid-19 : L'OMS et l'ANSM suspendent l'évaluation de l'hydroxychloroquine

Covid-19 : L'OMS et l'ANSM suspendent l'évaluation de l'hydroxychloroquine

Covid-19 : La chloroquine déconseillée dans les cas graves par un professeur américain

Covid-19 : La chloroquine déconseillée dans les cas graves par un professeur américain

Polepharma soutient une vision industrielle de souveraineté qui récompense le made in France

Polepharma soutient une vision industrielle de souveraineté qui récompense le made in France

Plus d'articles