Nous suivre Industrie Pharma

Pour ses 10 ans, Lyonbiopôle revient sur sa stratégie internationale

Sylvie Latieule

Europe, Asie et Amérique du Nord sont les principaux territoires visés par Lyonbiopôle pour accompagner ses adhérents à l'international. En dix ans, le pôle lyonnais a organisé 57 missions et accompagné plus de 500 entreprises.

À l'occasion de ses dix ans d'existence, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes a choisi de faire un point sur sa stratégie de développement à l'international. « La stratégie de Lyonbiopôle s'est bâtie prioritairement sur une volonté de positionner à l'international le territoire Auvergne-Rhône-Alpes comme une des places fortes européennes de l'innovation en santé », explique le pôle de compétitivité. Trois principaux marchés mondiaux sont visés, à savoir l'Europe, l'Asie et l'Amérique du Nord. Lyonbiopôle y déploie une stratégie autour de 2 piliers, à commencer par l'adoption d'une approche multiréseau. Celle-ci à conduit le pôle à se fédérer avec 3 autres clusters dans le cadre de l'Alliance bioXclusters auxquels participent : BioM (Bavière-Allemagne), BioCat (Catalogne-Espagne) et BioPmed (Piedmont-Italie). En parallèle, Lyonbiopôle a développé des outils à destination des start-up et des PME : actions de veille, missions collectives sur des grands salons et marchés et accompagnement individuel dans l'identification et la rencontre de partenaires stratégiques, avec ses outils baptisés PPTI (Programme de partenariat technologique à l'international) et PPTE (Programme de partenariat technologique européen). Depuis sa création, le pôle lyonnais a accompagné plus de 500 entreprises dans leur développement international et organisé 57 missions en Europe, en Asie et en Amérique du Nord.

Parmi les principaux marchés internationaux visés, l'Europe reste l'un des plus stratégiques. « C'est un marché de proximité pour ses entreprises, mais également d'opportunité, notamment au travers des appels à projets et des financements disponibles via la Commission Européenne », souligne Lyonbiopôle. La société Novadiscovery, qui développe une plateforme technologique permettant de simuler l'efficacité d'un médicament très en amont d'une phase clinique, a ainsi profité d'un PPTE. Une aide appréciée par son co-fondateur et président, François- Henri Boissel : « Nous n'aurions jamais réussi à avoir cette première subvention européenne sans Finovatis et donc sans l'accompagnement de Lyonbiopôle. Cela nous a permis de développer notre librairie de modèles mathématiques et de nouveaux modules pour notre plateforme technologique et de tester tout cela. Depuis, nous continuons de travailler avec Finovatis et avons obtenu ainsi de nouvelles subventions Eurostars (en 2014) et Horizon 2020 (en 2015). Nous sommes actuellement en train de nous positionner sur un autre important appel à projet Horizon 2020 ».

Pour ce qui est de l'Asie, Lyonbiopôle est notamment présent en Chine depuis près de 6 années, via l'implantation d'un chargé d'affaires basé à Shanghai. C'est en s'appuyant sur cette présence que Lyonbiopôle a accompagné Bioxis, société pharmaceutique spécialisée dans les dispositifs médicaux dans le domaine de la médecine régénérative et esthétique. Frédéric Bertaina, p-dg de l'entreprise, témoigne : « Le chargé d'affaires de Lyonbiopôle en Chine nous a accompagnés sur l'ensemble des rendez-vous. Cette mission a été un vrai succès pour Bioxis et nous a permis de trouver un partenaire chinois. À mes yeux, la plus-value de Lyonbiopôle réside dans son équipe qui comprend deux spécialistes du marché chinois, qui ont vécu en Chine, parlent chinois et connaissent l'ensemble des acteurs de la santé sur place ».

 

Accélérer les développements

 

Autre marché sur lequel intervient le pôle, le Japon. Depuis 2009, Lyonbiopôle conduit régulièrement des missions sur place, notamment à l'occasion de BioJapan, noue des partenariats privilégiés avec des acteurs tels que la JBA (Japanese Biotech Association) ou Osaka Bio Headquarters et favorise la création de collaborations en organisant des rencontres d'Open Innovation Grands groupes/PME et des événements de partnering Europe-Japon. CTI Biotech, société spécialisée dans les cellules souches, a pu bénéficier de cet accompagnement. Nicolas Forraz, p-dg de l'entreprise, explique : « Depuis six ans, le Japon est un marché coeur de cible dans le développement d'études sur des bio-assays cellulaires humains. L'accompagnement de Lyonbiopôle nous permet en tant que TPE de réduire les coûts et de rencontrer, sur 4 jours, des dizaines d'acteurs japonais. Plusieurs partenariats ont ainsi été noués, dont le plus important avec le groupe fabricant d'ingrédients et de principes actifs Nikkol. Cela a été un vrai accélérateur de développement pour CTI Biotech : nous avons gagné cinq ans ».

Enfin, Canada et États-Unis entrent aussi dans la liste des marchés prioritaires pour Lyonbiopôle et ses membres et font l'objet de missions « exploratoires » permettant de proposer aux adhérents des missions en adéquation avec leurs enjeux (ASCO et ADVAMED en 2016, par exemple). Nombreuses sont les actions menées chaque année. La plus emblématique est la participation de Lyonbiopôle à la BIO International Convention. Cette année encore, à l'occasion de l'édition 2017 qui s'est tenue à San Diego, Lyonbiopôle a accompagné et mis en lumière le plus grand stand régional du pavillon français avec une délégation de 28 acteurs.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

NASH : Genfit revoit sa stratégie

NASH : Genfit revoit sa stratégie

La biotech souhaite se recentrer sur son programme contre la cholangite biliaire primitive et sur son test de diagnostic de la NASH. Après l’échec en mai dernier d’Elafibranor en traitement de la NASH,[…]

24/07/2020 | Actus LaboNASH
Guerbet cède son site de Montréal

Guerbet cède son site de Montréal

Neovacs projette de reprendre Famar Lyon

Neovacs projette de reprendre Famar Lyon

Une filiale française pour Organon & Co.

Une filiale française pour Organon & Co.

Plus d'articles