Nous suivre Industrie Pharma

Poser des passerelles pour répondre aux besoins des entreprises

Capital humain, infrastructures de santé publiques et privées, grands groupes pharmaceutiques, outils de formation... Bassin d'emploi pourvu de richesses, la région Rhône-Alpes a toutes les cartes en main pour répondre aux besoins des entreprises. Pour les différents acteurs de la formation, cela passe par un décloisonnement au sein de la filière.

« La formation n'était pas un champ vierge, mais depuis dix-huit mois, elle a pris de l'ampleur. » Ce constat de Florence Agostino-Etchetto, directrice générale de Lyonbiopôle, a été concrétisé, le 28 janvier dernier, par la signature d'une convention « gestion des compétences et formation » entre le Leem, représentant les industries du médicament, Lyonbiopôle, pôle de compétitivité rhônalpin, et l'Afipral, Association des fabricants de l'industrie pharmaceutique de la région Rhône-Alpes. Cette convention tripartite s'inscrit dans une dynamique née en 2011 du Contrat d'études prospectives (CEP) engagé par l'État, la filière des industries de santé et les partenaires sociaux. Les résultats de cette étude ont notamment permis d'identifier les grandes tendances dans les évolutions des métiers et par conséquent, les besoins futurs des entreprises en termes de compétences. Et ils ont abouti à la création d'un Accord cadre pour le développement des emplois et compétences (Adec), financé par l'État à hauteur de 30 %. Depuis 2013, dans le cadre de ce plan d'action, des passerelles métiers sont dressées afin de mettre au profit des entreprises les richesses de la région Rhône-Alpes.

 

Comprendre son domaine d'activités

 

Pour Lyonbiopôle, cela passe tout d'abord par la création d'une formation de contextualisation des industries de santé. « Comprendre le domaine d'activité dans lequel on exerce, quel que soit son métier et quelles que soient la taille et la maturité de l'entreprise, cela nous a paru être un bon facteur de convergence », explique Florence Agostino-Etchetto. En partenariat avec l'Institut de pharmacie de Lyon (Ipil), le pôle travaille actuellement sur un contenu pédagogique qui proposera aux entreprises une vue plus générale du travail dans les industries de santé. Cette passerelle formation, qui devrait voir le jour à la rentrée 2015/2016, permettra aux salariés de la branche d'élargir leur vision des différents métiers. Au-delà de ces compétences transversales, la structure de l'emploi dans le bassin industriel rhônalpin conditionne certains besoins des entreprises, notamment en termes de formation. Le CEP a mis en avant des besoins particuliers liés à la production, qui représente 40 % des effectifs de la région. Les entreprises ont fait part d'un manque de connaissances des produits, du conditionnement ou encore des bonnes pratiques de fabrication. L'évolution des métiers, de plus en plus décloisonnés, a également engendré des besoins liés à l'amélioration continue et à la maintenance.

Pour répondre à ces attentes, le Leem promeut les Certificats de qualification professionnelle (CQP) en production de la branche. « Les CQP existent déjà, l'idée, c'est juste de les déployer », confie Élodie Sencier, chef de projet RH au Leem. Pour ce faire, l'organisme professionnel national a créé des ponts entre les différents acteurs de la formation. Il peut compter sur de précieux partenaires régionaux tels que l'Afipral, relais de l'organisme auprès des entreprises. Pour dispenser les formations, la branche pharmaceutique a notamment habilité l'Institut des métiers et des technologies (IMT) qui dispose d'un plateau technique permettant de former les employés sur place. « On a de vrais partenariats intelligents dans la région », reconnaît Élodie Sencier. Par ailleurs, créé en 2008 et proposé aux industriels de la pharmacie, le CQP Maintenance est dorénavant ouvert aux autres branches (chimie, métallurgie, agroalimentaire...) grâce à la création des CQP Interbranches. En créant ainsi des passerelles entre les secteurs industriels, le Leem entend bien stimuler la région. Une dynamique qui repose également sur une bonne circulation des compétences acquises. Pour cela, la région Rhône-Alpes oeuvre pour le rapprochement entre les grands groupes et les PME. Depuis deux ans, l'expérience professionnelle des géants de l'industrie pharmaceutique est mise à profit lors de Forums alternants.

L'histoire débute en 2013, quand un grand groupe s'engage auprès de l'État à recruter 1 400 alternants, chaque année, afin de les former à un métier, sans logiquement pouvoir les recruter tous. L'idée germe alors de favoriser les rencontres entre des jeunes en fin d'alternance et des PME pourvoyeuses d'emplois au cours de Forums alternants. « Mais ce n'est pas qu'une rencontre, on essaie aussi d'outiller les jeunes », précise Élodie Sencier. L'association d'anciens cadres EGEE et l'Association nationale des apprentis de France (Anaf) préparent les jeunes à leur entrée dans le monde professionnel : simulation d'entretien, aide à la rédaction de leur CV, conseil pour accrocher un employeur. Victime de son succès, cette opération est d'ores et déjà pérenne. Dès 2015, elle sera financée via la Convention de coopération ministère de l'Éducation nationale et le MIS' Apprentissage. Si de telles actions perdurent, c'est parce que la région a tout pour développer les compétences des salariés. Les actions déployées depuis bientôt deux ans visent à faciliter les rouages entre les différents acteurs de la filière, les grands groupes et les PME afin de gérer les compétences pour qu'elles répondent aux besoins des industriels. Un objectif primordial, car comme le rappelle le directeur général de Lyonbiopôle, « les compétences et la formation font aussi l'attractivité d'une région. »

LA CONVENTION « GESTION DES COMPÉTENCES ET FORMATION »

Signée le 28 janvier dernier par le Leem, Lyonbiopôle et l'Afipral, cette convention tripartite ambitionne de développer des actions autour de cinq grands objectifs : - Favoriser le développement des PME via l'accès aux compétences - Développer des formations adaptées aux besoins industriels - Soutenir la structuration des filières de santé - Aider au rapprochement entre PME et groupes pharmaceutiques - Disposer de données fiables et homogènes sur les industries de santé en Rhône-Alpes

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Ingénierie : Préparer l'avenir de la production

Ingénierie : Préparer l'avenir de la production

L'ingénierie devient la clé de voûte de la production pharmaceutique. Accompagner l'évolution des sites, trouver des solutions aux défis posés par la mutation du secteur, telles sont les[…]

Ingénierie : TechnipFMC et Laporte Euro décryptent le marché

Ingénierie : TechnipFMC et Laporte Euro décryptent le marché

Bioproduction : «Nous basculons dans un autre métier», déclare Servier

Bioproduction : «Nous basculons dans un autre métier», déclare Servier

Ingénierie : Pour Delpharm, «C'est la demande client qui génère le besoin (...) d'un investissement»

Ingénierie : Pour Delpharm, «C'est la demande client qui génère le besoin (...) d'un investissement»

Plus d'articles