Nous suivre Industrie Pharma

Portrait : NovaDecision, pour être sûr d'atteindre sa cible

Sujets relatifs :

Le Montpelliérain propose aux laboratoires d'identifier le bon hit ou lead deux fois plus rapidement qu'avec les méthodes de drug design actuelles.
Le Montpelliérain propose aux laboratoires d'identifier le bon hit ou lead deux fois plus rapidement qu'avec les méthodes de drug design actuelles. Son secret : une chimie assistée par ordinateur qui livre des médicaments immédiatement “brevetables”. Créée en septembre 2007, la société NovaDecision est née dans l'esprit d'un ancien de l'industrie pharmaceutique. Une expérience qui semble déterminante. Aziz Yasri a passé 14 ans dans le secteur privé, le temps d'imprégner la culture du « drug discovery » et du « business developement ». Développer un médicament efficace, bien toléré, breveté, facile à synthétiser, commercialisé en un laps de temps le plus réduit possible… « Je sais ce que veulent les grands laboratoires », se targue-t-il. Après une thèse soutenue au Centre de biochimie structurale de Montpellier, Aziz Yasri forge son expérience entre les états-Unis et l'Europe. Quelques années plus tard, fort de cette expérience, il retourne dans le sud de la France avec un projet de start-up sous le bras. Incubé depuis avril 2006, le projet d'Aziz Yasri reçoit des soutiens de tous horizons : la région, les structures locales de valorisation et les anciens confrères du centre de biochimie. Générer des molécules brevetables Aujourd'hui, la société est hébergée dans la pépinière d'entreprise Cap Omega. L'effectif compte six employés, dont deux informaticiens. Car la start-up est pluridisciplinaire et réunit des informaticiens, des chimistes et des pharmacologistes. Ils se concentrent sur une mission : accélérer et améliorer le processus R&D des sociétés pharmaceutiques et biotechnologiques dans les phases d'identification et d'optimisation de têtes de série. « Les sociétés pharmaceutiques sont riches en cibles thérapeutiques et pauvres en médicaments. Le processus de R&D est très long et très coûteux. À partir de ce double constat, j'ai mis au point une plateforme de conception de molécules biologiques assistée par ordinateur », explique Aziz Yasri. La modélisation moléculaire, le concept n'est pas révolutionnaire. « La nouveauté est que notre expertise nous permet de détailler le comportement biologique des molécules issues de cette plateforme, la faisabilité de leur synthèse chimique, leur brevetabilité », souligne Aziz Yasri. NovaDecision évoque la « réalité chimique » d'une molécule thérapeutique. L'idée est de générer des molécules originales et de la propriété intellectuelle. NovaDecision organise ses activités autour de trois axes. La première activité se concentre sur l'optimisation de tête de série. Pour cela, les chercheurs montpelliérains exploitent les plateformes conçues en interne, comme HitFast-Decision qui identifie des hits chimiquement faisables et brevetables en exploitant les logiciels propriétaires de NovaDecision : EZDesign, SARA et MedChem-Decision. La plateforme SelectiveLead, elle, participe à l'optimisation de lead en se focalisant sur la sélectivité et les effets secondaires. La start-up compte déjà cinq clients de l'industrie pharmaceutique. Une autre activité de NovaDecision est la conception de logiciels de chimie médicinale dont elle se sert aussi pour assurer ses activités de services. Sur les trois logiciels développés, deux sont commercialisés. EZDesign permet ainsi de concevoir et de gérer des chimiothèques drug-like et SARA analyse des données et propose des modèles prédictifs de l'activité biologique de molécules. « Nous avons eu à cœur de donner aux spécialistes de la chimie médicinale un outil qui emploie leur langage », insiste Aziz Yasri. Une librairie de molécules - générées par la start-up elle-même - est couplée à l'utilisation de ces logiciels. La synthèse, en tant que telle, est sous-traitée auprès d'Azasynth (Montpellier). Les tests biologiques sont, quant à eux, assurés par le Parisien Cerep. Enfin, la troisième activité de NovaDecision est le développement de ses propres molécules en oncologie (trois candidats). Sur les trois projets, deux concernent des leucémies et un autre l'Alzheimer. En moyenne, il faut compter 4 à 5 ans pour développer une molécule en préclinique. « Avec NovaDecision, ce délai est réduit à 2 ans. Un gain que l'on peut chiffrer à 100 millions d'euros », explique-t-il. En mai dernier, la start-up a signé une collaboration avec la société américaine Ingenious Targeting Laboratory qui accède désormais aux plateformes du Français. Cela a été également l'occasion de fouler le terrain nord-américain. « Nous avons recruté un business développeur qui travaille sur place pour avancer la commercialisation de ce produit. Nous sommes déjà en contact avec des clients aux états-Unis », se réjouit-il. Pour la suite, NovaDecision a planifié une levée de fonds d'un million d'euros au 3e trimestre 2009, pour faire entrer un anti-leucémie en phase clinique. D'ici à la fin de l'année, l'effectif passera à 8 personnes, puis à 15 en 2009. Nadia Timizar
Finances : ? 65 Keuros (avril 2006) d'aides régionales,dont une du Languedoc Roussillon Incubation ? 42 Keuros (juin 2007) Concours national d'aideà la création d'entreprises ? 280 Keuros (juin 2008) Concours national d'aide à la création d'entreprise ? 400 Keuros (septembre 2007 - décembre 2008), chiffre d'affaires

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Nanosive planche sur le futur des crèmes solaires

Nanosive planche sur le futur des crèmes solaires

Grâce à une technologie d'encapsulation d'actifs dans des polymères bioadhésifs, la start-up Nanosive entend mettre au point des écrans solaires plus sûrs et écoresponsables, utilisant moins[…]

17/12/2018 | InnovationDermatologie
L'opération New Deal Biotech vise à attirer des porteurs de projets

L'opération New Deal Biotech vise à attirer des porteurs de projets

Des étiquettes moléculaires contre la falsification

Des étiquettes moléculaires contre la falsification

Un microscope lève le voile sur l'intimité des protéines

Un microscope lève le voile sur l'intimité des protéines

Plus d'articles