Nous suivre Industrie Pharma

Pôle de compétences : Alcimed et les industriels militent pour un biopôle sur l'île Seguin

Sujets relatifs :

,
Le vide laissé par l'abandon du projet de François Pinault sur l'île Seguin à Boulogne-Billancourt doit être mis à profit pour créer un pôle des « Décideurs de la santé », selon la société de conseil Alcimed. Cette société a en effet conduit une étude pour le compte de la SAEM Val-de-Seine Aménagement et de l'Association de préfiguration de l'île Seguin mettant en évidence l'intérêt d'un tel projet. Avec pour objectif de réunir sur un même site les industriels de la pharmacie, des biotechnologies et des dispositifs médicaux, ainsi que des sièges d'agences nationales et des unités d'enseignement et des organismes de formation continue. Une proposition qui a déjà reçu le soutien d'Amgen, d'Actelion, de Genzyme et du groupe B. Braun. Plusieurs projets de nouvelles implantations sont actuellement à l'étude : la ville est ainsi candidate pour accueillir l'INCa (Institut national du cancer), tandis que le Leem et l'Inserm recherchent un lieu pour la construction de leur siège. Le pôle porté par Alcimed pourrait également participer à l'émergence d'un cluster francilien de la santé, en s'associant aux biopôles déjà actifs dans la région, comme celui de Paris, d'Evry et Biocitech (issu de la reconversion du site de recherche d'Aventis, à Romainville). Frédéric Turner, (président de Genzyme), Patryck Breitburd (président de B. Braun et du Snitem, le syndicat national de l'industrie des technologies médicales), Annick Schwebig (présidente d'Actelion et vice-présidente du comité biotech du Leem), Marc de Garidel (président d'Amgen et du comité biotech du Leem), tous sont unanimes pour l'émergence d'un tel pôle. Autre soutien, celui du Conseil stratégique de l'innovation, qui, dans la perspective de la création d'un Institut européen de technologie focalisé sur la santé et les matériaux, considère l'île Seguin comme l'un des quatre sites candidats, aux côtés de l'ancienne base militaire de Satory (Yvelines), du plateau de Saclay (Essonne), et du campus de Champs-sur-Marne (Val-de-Marne). Principaux avantages de l'île Seguin, sa connexion avec les réseaux de transports, la réserve foncière qu'il présente, mais aussi sa proximité avec le département des Hauts-de-Seine, qui héberge pas moins de 80 sièges sociaux de sociétés pharmaceutiques et biomédicales. D'autant que le cadre sera loin d'être désagréable, un élément d'importance pour attirer des chercheurs étrangers. Mais comme le rappelle Valérie Kinazeff, présidente d'Alcimed, « c'est aux pouvoirs publics de saisir cette opportunité et de répondre aux besoins et demandes des acteurs du secteur ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles