Nous suivre Industrie Pharma

Plusieurs plaintes contre de faux sites

A.F. avec AFP

Depuis début juillet, environ 4 000 médicaments sans ordonnance peuvent désormais être vendus sur Internet par des pharmacies en France, conformément à un arrêté du 23 juin du Journal officiel. Mais cette récente autorisation aurait déjà entraîné des dérives. Début août, le Conseil national de l'ordre des pharmaciens a déposé plainte contre onze sites de ventes en ligne de médicaments suspectés de n'avoir aucune autorisation et de vendre des médicaments contrefaits. Basés en dehors de l'Hexagone (Belgique, Espagne, Russie), ces sites auraient tenté de se faire passer pour des pharmacies françaises. La présidente du Conseil national de l'ordre des pharmaciens estime qu'il existe probablement « des dizaines d'autres cas ». Les sites épinglés ont en commun de se concentrer sur la vente de stimulants sexuels. Pfizer, l'inventeur du Viagra récemment tombé dans le domaine public dans l'Hexagone, en aurait d'ailleurs fait les frais. Mi-août, le ministère français de la Santé a ainsi transmis à la justice des informations concernant un faux site internet du géant américain qui proposerait des médicaments contrefaits ou volés.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

La production française au ralenti

La production française au ralenti

LE CABINET DE CONSEIL ROLAND BERGER POINTE DU DOIGT LE TRÈS FAIBLE POSITIONNEMENT DE LA FRANCE SUR LA PRODUCTION DE NOUVEAUX MÉDICAMENTS CHIMIQUES, AU DÉTRIMENT DE SES VOISINS EUROPÉENS. La nouvelle étude sur[…]

01/12/2013 | PanoramaMÉDICAMENTS
Nouvelles recommandations du Gemme pour développer le marché

Nouvelles recommandations du Gemme pour développer le marché

L'EMA dévoile sa nouvelle structure

L'EMA dévoile sa nouvelle structure

La FDA suspend certaines exportations de Ranbaxy

La FDA suspend certaines exportations de Ranbaxy

Plus d'articles