Nous suivre Industrie Pharma

Pléothérapie : Pharnext signe un premier accord avec Ipsen

Sujets relatifs :

,
La jeune société biopharmaceutique française Pharnext, créée en avril 2007 (CPH n°406) vient de signer un accord exclusif de R&D et de commercialisation d'un candidat-médicament pour le traitement de la maladie de Charcot Marie-Tooth avec le groupe français Ipsen.
La jeune société biopharmaceutique française Pharnext, créée en avril 2007 (CPH n°406) vient de signer un accord exclusif de R&D et de commercialisation d'un candidat-médicament pour le traitement de la maladie de Charcot Marie-Tooth avec le groupe français Ipsen. Selon l'accord, Pharnext sera en charge des essais cliniques de phase I, prévus pour démarrer en début d'année prochaine, et ceux de phase II. Daniel Cohen, fondateur et p-dg de Pharnext estime que ce programme pourrait être achevé d'ici « à deux ans ». Ipsen prendrait alors le relais pour la phase III, et pourrait exercer une option pour la commercialisation du produit en Europe, aux États-Unis, en Chine et sur d'autres territoires dans le monde, sauf au Japon, où Pharnext serait en charge de la commercialisation. En fonction des résultats obtenus, Ipsen pourrait verser au maximum 91 millions d'euros à Pharnext dans le cadre du paiement initial, non rendu public, et des paiements d'étapes. En cas de réussite et de commercialisation, Pharnext serait en outre éligible à des redevances « à deux chiffres sur les ventes nettes », selon les deux partenaires. Ipsen a par ailleurs souscrit à une émission d'obligations convertibles de Pharnext qu'il pourra à l'avenir convertir en titres. La maladie de Charcot Marie-Tooth est une pathologie neuromusculaire génétique chronique et sans traitement actuel, touchant les nerfs périphériques. Elle affecte 3 millions de personnes dans le monde et quelque 30 000 en France. L'originalité de Pharnext est d'avoir développé une technologie propriétaire, la pléothérapie. Découlée de la polythérapie, cette technologie permet non pas de « cibler une seule protéine mais de cibler un réseau moléculaire tout entier » qui se trouverait dans un état anormal, explique Daniel Cohen. La pléothérapie utilise pour ce faire des mélanges de principes actifs déjà utilisés dans le traitement d'autres pathologies, et les combine en doses diminuées, de « 50 à 100 fois moins », précise Daniel Cohen. En dehors de la maladie de Charcot Marie-Tooth, Pharnext travaille déjà sur d'autres cibles, essentiellement en neurologie, comme le mongolisme, la mucoviscidose et la maladie d'Alzeihmer. D'autres contacts auraient été noués, selon le groupe, avec de potentiels partenaires comme Ipsen pour des accords sur de telles cibles. J.C.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles