Nous suivre Industrie Pharma

Piramal prêt à investir 1,5 Mrd $ à l'international

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe pharmaceutique indien est prêt à casser sa tirelire dans les prochains mois pour étendre sa présence à l'international. Dans un entretien au Financial Times, Ajay Piramal, président du groupe a annoncé que son groupe souhaite investir pas moins de 1,5 milliard de dollars (1,04 Mrd €) dans les six à douze mois à venir ! Plusieurs objectifs sont identifiés : acquisitions à l'international de sociétés de biotechnologies et acquisitions de brevets nord-américains et européens qui ne seraient pas exploités en raison des coûts de plus en plus onéreux de R&D, et d'éventuels partenariats avec des grands laboratoires. Une grande acquisition est en revanche à exclure. L'objectif de Piramal est également, via ces projets, de s'implanter industriellement plus fortement hors de ses frontières. Le groupe n'entend d'ailleurs pas relocaliser ses futures prises en Inde où les coûts sont pourtant moindres. Une décision justifiée par le besoin de ne pas se cantonner au seul marché indien et par la nécessité d'être global pour mener à bien les développements cliniques indispensables de ses produits. Depuis qu'il a cédé sa division génériques à l'Américain Abbott dans le cadre d'une transaction de 3,72 Mrds $ l'an dernier (CPH n°510), Piramal dispose d'une agréable réserve de cash pour soutenir son déploiement dans les produits éthiques. Une quinzaine de composés seraient en développement dans les domaines des maladies infectieuses, de l'oncologie, du diabète et des maladies inflammatoires. Les produits d'OTC sont également un angle d'attaque pour Piramal, qui compte surtout, en revanche, se concentrer sur le marché indien pour ce pan d'activités.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles