Nous suivre Industrie Pharma

Pierre Fabre réorganise deux usines en France

A.F.
Le laboratoire français mise désormais sur la cosmétique dans le Loiret.

Il s'est engagé en juin dernier, soit quelques semaines avant la mort de son fondateur et président Pierre Fabre, dans un projet de réorganisation de ses usines loirétaines de Gien et Château-Renard. Celles-ci fabriquent actuellement 80 % des produits pharmaceutiques des Laboratoires Pierre Fabre pour le marché français mais aussi international.

Construite en 1963, l'usine de Gien a rejoint le giron du groupe en 1993. Elle représente le plus important site de production pharmaceutique de Pierre Fabre et emploie 435 salariés. Elle fabrique et conditionne des formes sèches (gélules, comprimés, sachets), pâteuses et liquides. Elle produit notamment le traitement des troubles de la circulation veineuse Cyclo 3, celui des troubles de la miction Permixon, de la crème Dexeryl ou encore la solution bain de bouche Eludril.

De son côté, le site de Château-Renard est essentiellement dédié à la fabrication de dentifrices. Il produit également des vernis pharmaceutiques, des sirops, des bains de bouche, des lotions cutanées et collutoires. D'un effectif de 96 employés, il est opéré par Pierre Fabre depuis 1978. Les deux usines ont produit environ 160 millions d'unités en 2012.

Le projet prévoit de transférer, à partir de 2014 et jusqu'en 2016, les productions actuelles de Château-Renard vers le site de Gien. Ce dernier conservera ses activités pharmaceutiques existantes. Dans ce cadre, un mélangeur et de nouvelles lignes de conditionnement seront installés à Gien mi-2014. En outre, de 2015 à 2018, l'usine de Château-Renard se transformera progressivement en site de conditionnement de produits dermo-cosmétiques qui prendra en charge différentes formes galéniques : liquide, gel, crème. Il intégrera par ailleurs l'organisation industrielle de la branche Pierre Fabre Dermo-Cosmétique au 1er janvier 2016. Ce réajustement permettra au laboratoire de faire face à une baisse du marché du médicament et de répondre à un besoin capacitaire accru pour l'activité dermo-cosmétique. « Ce projet de réorientation devrait nous permettre, au regard des meilleures prévisions d'activités à ce jour, le maintien de l'emploi sur nos sites du Loiret », a par ailleurs précisé une porte-parole du groupe. Troisième laboratoire pharmaceutique de France, Pierre Fabre a généré 1,98 Mrd € de chiffre d'affaires en 2012. La branche pharmaceutique a représenté 47 % des ventes (923 M€) et la dermo-cosmétique 53 % (1,04 Mrd €).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles