Nous suivre Industrie Pharma

Pierre Fabre expérimente l'évaluation Afaq 26 000

A.D.

« Notre mission est de prendre soin de l'homme dans sa globalité et sa diversité et d'innover en respectant les enjeux sociaux, environnementaux et sociétaux », déclare Éric Ducournau, directeur général adjoint de Pierre Fabre SA, en charge des Affaires publiques, économiques, juridiques et réglementaires lors de la présentation de l'évaluation Afaq 26 000 de la société. Le laboratoire s'est engagé dans une démarche d'évaluation avec l'Afnor afin d'évaluer son niveau de responsabilité sociétale et environnementale (RSE). Une première pour un laboratoire pharmaceutique, selon Pierre Fabre. Au total une équipe de l'Afnor a interviewé 90 de 10 000 employés de Pierre Fabre, a visité 10 sites industriels et de R&D sur les 41 implantations du groupe. Sur le barème de cette évaluation, le groupe français a totalisé 624 points sur 1 000, obtenant le niveau 3 « confirmé ». Ce niveau correspond à « un organisme qui a identifié les enjeux de RSE et met en place une politique adaptée », a indiqué Erwan Chagnot, évaluateur de l'Afnor. Il a également souligné l'objectif de progression qui réside dans « l'harmonisation des bonnes pratiques sur l'ensemble du groupe ». Cette évaluation porte sur les performances environnementales, économiques et sociétales. Parmi les points forts détaillés, Erwan Chagnot a cité le sourcing responsable des matières végétales et la création d'emploi. L'effectif a augmenté de 10 % entre 2007 et 2011. Au niveau des améliorations, il souligne par exemple l'importance d'intégrer d'avantage la consom- mation d'eau aux enjeux environnementaux. Ces pistes d'amélioration devraient permettre au groupe Pierre Fabre d'augmenter son score lors de la prochaine évaluation prévue au dernier trimestre 2013. Luc Péligry, directeur général adjoint en charge des Finances, des Opérations et du Développement durable a ainsi affirmé la volonté du groupe de « consolider » cette démarche à l'international. « Cette évaluation nous a donné des pistes d'amélioration de notre gouvernance RSE », note-t-il avant d'ajouter que cela permet de pérenniser l'ambition du groupe de doubler son chiffre d'affaires pour passer de 2 Mrds € en 2011 à 4 Mrds à l'horizon 2020 avec l'international qui passerait d'environ 54 % à 70 %. L'an dernier, les ventes de produits pharmaceutiques représentaient 876 M€.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Le magazine Basta ! et son Observatoire des multinationales ont dénoncé, le 13 novembre, pas moins de 14 millions de liens d'intérêts entre les laboratoires pharmaceutiques et les professionnels de santé -[…]

19/11/2018 | PharmaEnquêtes
Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Plus d'articles