Nous suivre Industrie Pharma

Phytopharmacie/Le Gaucho de Bayer banni provisoirement des champs de tournesol

Sujets relatifs :

,

Le gouvernement a décidé le 15 janvier de bannir provisoirement l'insecticide Gaucho de Bayer des champs de tournesol français, afin de protéger les abeilles des éventuels effets négatifs de ce produit, dans l'attente des résultats d'études complémentaires demandées au groupe allemand. Les apiculteurs français, convaincus que ce puissant neurotoxique chargé de détruire les pucerons et les ravageurs du sol est responsable du phénomène de disparition des abeilles observé en France, demandaient le retrait de l'autorisation de mise sur le marché du Gaucho (imidacloprid) qui enrobe les semences de tournesol. L'interdiction provisoire du Gaucho pour les cultures de tournesol constitue en revanche un revers pour Bayer, qui affirme que son produit n'est pas la cause de la chute de la population des ruches et de la baisse de la production de miel de tournesol. Bayer entend réaliser " le plus vite possible " les études complémentaires demandées, a déclaré Gérard Eyries, directeur marketing de Bayer-Agro France,. "Plus vite nous convaincrons le ministère de l'innocuité de notre produit sur les abeilles, plus vite nous pourrons remettre notre produit sur le marché" , a-t-il dit. La mesure de retrait de l'autorisation de mise sur le marché du Gaucho utilisé sur les semences de tournesol porte sur l'ensemble du territoire national, afin de faciliter le contrôle de son application. Le ministère a décidé en outre de mener une enquête épidémiologique complémentaire pour déterminer si d'autres facteurs pourraient être responsables ou co-responsables du phénomène de chute de population dans les ruches. Pour prendre sa décision, le ministre de l'Agriculture Jean Glavany s'est appuyé sur l'avis émis le 16 décembre par la Commission des toxiques du ministère de l'Agriculture. Composée d'experts, celle-ci avait estimé que les dernières études ne permettaient pas de " conclure à un effet indiscutable " du Gaucho sur les abeilles. Mais elle considérait qu'il n'était " pas possible non plus d'exclure totalement l'effet de l'imidacloprid ", compte tenu de sa toxicité à faible dose. Il est à noter que la Commission ne demandait pas le retrait du Gaucho. Dans l'attente des résultats des nouvelles études, elle proposait simplement de reconduire les zones d'interdiction provisoire d'emploi du Gaucho instaurées l'an dernier. En 1998, l'utilisation de l'insecticide avait été suspendue dans trois départements tests (Deux-Sèvres, Indre et Vendée) afin de mener des études en plein champ. Le Gaucho est un produit phare pour Bayer. Utilisé également sur le maïs, la betterave ou les céréales, il représente au total 35% du chiffre d'affaires de Bayer Agro France, soit environ 400 millions de francs. Son utilisation sur tournesol représente un dixième de cette somme, a indiqué G. Eyries. Près de la moitié (46%) des cultures de tournesol en France ont été traitées en 1997 avec du Gaucho, soit plus de 410 000 hectares. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles