Nous suivre Industrie Pharma

PharmaMar lance un programme de restructuration

Sujets relatifs :

,
L'espagnol PharmaMar, filiale de Zeltia spécialisée dans le développement de médicaments issus de la biodiversité marine, vient d'annoncer le lancement d'un vaste plan d'économie, après le refus de l'EMEA d'homologuer Yondelis (ecteinascidin-743) dans le traitement des sarcomes des tissus mous.
Ces mesures, portant sur la période 2004-2006, devraient lui permettre de disposer des ressources financières nécessaires à lancer Yondelis en 2006. La compagnie dispose de 100 millions d'euros de ressources, ce qui ne lui permet de faire face à ses créances que jusqu'à fin 2005. PharmaMar va concentrer ses efforts de R&D sur ses projets les plus avancés (en clinique et en préclinique) et rationaliser les projets au stade précoce du développement. Les dépenses de R&D devraient ainsi passer de 22,7 millions d'euros en 2003 à 14,3 millions d'euros cette année. En production, PharmaMar veut réduire ses dépenses de 57 % à 6,4 millions d'euros, en changeant le procédé de synthèse de Yondelis. Le principe actif de Yondelis, qui bénéficie du statut de médicament orphelin, est actuellement extrait à partir de l'organisme marin Ecteinascidia turbinata (ou tunicier), et la compagnie veut adopter un procédé par voie chimique. Enfin, PharmaMar va réduire de 74 % ses dépenses commerciales, à 2,7 millions d'euros, et concentrera ses efforts dans ce domaine sur « le maintien des contacts avec les principaux leaders d'opinion et l'orientation commerciale des projets en développement », selon la compagnie. Les dépenses générales et administratives seront diminuées de 24 % à 2,8 millions d'euros. PharmaMar prévoit d'augmenter de 38 % ses dépenses de développement à 14,8 millions d'euros en 2004 puis à 17,8 millions d'euros en 2005. Hormis Yondelis, qui fait l'objet de différents essais de phase II dans le traitement de divers cancers, le pipeline de la compagnie comprend le PM-10450, en préclinique. Il devrait entrer en phase clinique dans les douze prochains mois. Ainsi que l'Aplidin, en développement dans la leucémie lymphoblastique. Ces mesures ont été mises en place par la direction de PharmaMar, qui espère qu'elles lui permettront de subsister sans faire appel à des investisseurs extérieurs au groupe Zeltia.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles