Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacologie : La maurocalcine: un vecteur moléculaire issu du scorpion

Sujets relatifs :

,
Une molécule produite par un scorpion de Tunisie pourrait être utilisée pour transporter des médicaments jusqu'à leur lieu d'action intracellulaire ou améliorer certaines techniques d'imagerie médicale. C'est en travaillant sur la maurocalcine, une toxine produite par Scorpio maurus palmatus, qu'une équipe du laboratoire mixte Inserm, CEA et université Joseph Fourier de Grenoble a découvert un peptide présentant « une incroyable propriété », selon les termes de Michel De Waard (Unité Inserm Canaux calciques, fonctions et pathologies) qui a dirigé ces travaux. En étudiant l'effet de la maurocalcine sur les canaux calciques membranaires intracellulaires, les scientifiques se sont aperçus qu'elle pouvait traverser la membrane plasmique et atteindre le cytoplasme des cellules, tout cela en quelques minutes. Pour vérifier la pénétration du peptide, les chercheurs lui ont greffé un groupement fluorescent pour suivre la progression du complexe dans des cellules en culture. « Nous nous sommes alors rendus compte que la maurocalcine pouvait être un agent de vectorisation cellulaire sans montrer de signe de toxicité, explique le chercheur, c'est d'ailleurs la première fois qu'un peptide extrait de venin est identifié comme passeur pour d'autres substances ». Couplé à d'autres molécules (oligonucléotides, ADN, ARN ou nanoparticules), le peptide cargo continue donc à pénétrer dans les cellules. « Cela fonctionne sur tous les types cellulaires testés malgré une efficacité différentielle », poursuit-il. L'équipe, qui vient de lancer les tests sur modèles animaux, veut désormais décliner la molécule pour obtenir des variants plus efficaces sur certains types cellulaires. Elle travaille aussi à modifier la molécule pour ne conserver que sa propriété de pénétration en éliminant son action pharmacologique. Les résultats de ces travaux devraient paraître prochainement. Ces propriétés ouvrent ainsi la voie à de nombreuses applications. En pharmacologie, la maurocalcine pourrait être utilisée comme vecteur de médicaments. En thérapie génique, elle pourrait permettre de relancer les essais sur les ARN antisens, des molécules abandonnées en raison de leur difficulté à pénétrer les cellules cibles. Mais les autres applications éventuelles concernent aussi l'imagerie médicale (sonde IRM). À l'heure actuelle, plusieurs peptides, à l'image de la séquence TAT du virus VIH, sont à l'étude pour leur rôle de transporteur intracellulaire.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles