Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/UCB Pharma condamné dans le procès du Distilbène

Sujets relatifs :

,

Le laboratoire UCB Pharma a été reconnu " responsable " par la justice, dans le procès du Distilbène (diéthylstilbestrol), un médicament utilisé pour prévenir les fausses couches, et qui aurait, selon les plaignantes, provoqué des cancers chez les enfants des patientes ayant absorbé le médicament. Selon UCB Pharma, " dans ce dossier à la fois douloureux et complexe " le débat sur le lien entre leur médicament et des effets nocifs " reste ouvert ". " Le débat qui se poursuit depuis plusieurs années reste toujours ouvert, la mise en évidence d'une association statistique n'étant pas synonyme d'implication causale ", affirme la compagnie. " Les symptômes constatés existent aussi avec la même fréquence dans des pays où le produit n'a pas été commercialisé, comme cela est le cas en Norvège " affirme UCB Pharma. Le laboratoire précise que " même s'il ne concerne potentiellement qu'un nombre très limité de cas il n'ignore pas l'émotion qui entoure ce débat ". Le distilbène, rappelle UCB Pharma a été produit et distribué par quelque 200 laboratoires dans le monde, et " continue d'être recommandé et prescrit dans plusieurs pays dont la France dans des indications précises autres que celles incriminées ". La première mise en garde préventive contre le Distilbène en France date de 1975 rappelle UCB Pharma et sa contre-indication formelle n'a été mise en application qu'en 1976 par le Canada et en 1977 par l'OMS la France et d'autres pays européens. D'autres pays l'ont utilisé jusqu'en 1983, ajoute le laboratoire. Ce jugement, pourrait être le début d'une longue liste, 160 000 personnes, hommes et femmes, alors que seraient concernées en France. Néanmoins, l'ancienneté des faits ne devrait pas jouer en faveur des futurs plaignants, qui devront apporter la preuve, plusieurs décennies après les faits, qu'ils ont suivi ce traitement. Me Martine Verdier, l'une des avocates des parties civiles, estime que " les plaignantes vont être de plus en plus nombreuses ". " Des femmes qui hésitaient, après un parcours médical extrêmement lourd, à s'engager sur un parcours juridique, vont maintenant le faire " a-t-elle affirmé. La décision du tribunal repose selon elle sur un collège d'experts qui estiment " hautement probable " le lien de causalité entre la prise de Distilbène et les cancers de l'utérus ou du vagin ou des malformations génitales très spécifiques. Ce médicament, un ?strogène de synthèse, le diéthylstilbestrol, a été commercialisé à partir de 1940 dans le monde et de 1947 en France. A la fin des années 80, le ministère de la Santé avait également alerté tous les gynécologues, leur demandant d'exercer un " suivi rigoureux " des " filles du Distilbène ". De nombreuses études épidémiologiques ont depuis été publiées avec des résultats parfois divergents. Considéré comme une " thérapeutique miracle " il a connu en France des pics de consommation entre 1968 et 1973 bien qu'il ait été établi à partir de 1953, qu'il était inefficace pour la prévention des avortements spontanés mais prouvé en 1971 qu'il provoquait de graves malformations chez les enfants de mères traitées avec ce médicament.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles