Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Tempête manageriale au sein de Bristol-Myers Squibb

Sujets relatifs :

,

Rien ne va plus au sein de la direction de Bristol-Myers Squibb. Après la chute du titre de la compagnie en Bourse (Chimie hebdo n°168, p.12), le groupe vient d'annoncer le départ de son directeur financier, Fred Schiff, qui a démissionné, à peine deux semaines après la révision à la baisse des objectifs du groupe pour 2002. Fred Schiff a décidé de quitter la compagnie pour " poursuivre d'autres intérêts ", a déclaré le p-dg de Bristol-Myers Squibb, Peter Dolan. " Comme je l'ai déjà dit, je prends des mesures pour renforcer la structure organisationnelle de la compagnie et améliorer nos performances ", a-t-il ajouté. Mais le départ de Fred Schiff était apparemment prévu, si l'on en croit la déclaration de Peter Dolan : " Dans le cadre de ce processus, j'avais commencé à travailler sur la désignation d'un nouveau directeur financier ". Harrison Bains, vice-président en charge des affaires fiscales, va assumer cette fonction à titre intérimaire en attendant la nomination d'un nouveau titulaire. Peter Dolan avait signalé son intention de secouer un groupe aux " performances inacceptables ", selon ses propres termes. Totalement insatisfait des performances de la division pharmacie au niveau mondial, il avait alors décidé de la prendre en charge personnellement. Mais Fred Schiff n'est pas le seul à pâtir de la situation délicate du groupe. Peter Dolan lui-même vient d'être " averti " par le conseil d'administration que son poste pourrait être " remis en question " si le groupe ne redressait pas la barre à l'avenir. Toutefois, selon une personne proche du conseil, interrogé par le Wall Street Journal, le conseil d'administration soutient toujours à 100 % le patron de BMS, et considère que Peter Dolan a besoin de temps pour ramener la compagnie sur le droit chemin. Par ailleurs, la Chicago Board Options Exchange, homologue de la Cob française, a annoncé qu'elle avait ouvert une enquête sur les opérations réalisée sur le titre de BMS le jour précédent l'annonce du "profit warning" du groupe. En effet, dix minutes avant la fermeture de la Bourse de Chicago le 3 avril dernier, deux compagnies de courtage en Bourse ont cédé l'équivalent de 37,5 M$ d'actions BMS.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles