Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Servier développe son site de Baclair

Sujets relatifs :

,

Le groupe pharmaceutique Servier va investir environ 100 millions de francs pour agrandir son usine de chimie fine de Baclair (Seine-Maritime) qui fabrique des principes actifs de médicaments. Cet investissement comportera la construction d'un nouveau bâtiment pour accueillir une unité de fabrication de gliclazide, le principe actif du Diamicron, utilisé dans la traitement du diabète. L'unité devrait être achevée en septembre 1999 et entrer en service début 2000 après une période d'essais de plusieurs semaines. Le groupe envisage ensuite de construire une seconde unité estimée à 60 MF pour fabriquer à l'horizon 2002 le principe actif d'un nouveau médicament destiné à traiter l'ostéoporose. Ces matières actives seront ensuite envoyées dans l'usine de Gidy près d'Orléans qui formule et produit les médicaments. L'usine de Baclair était jusqu'alors spécialisée dans la fabrication de la diosmine, matière active du Daflon 500 utilisé dans le traitement des maladies veineuses. Cette usine avait été construite en 1992 pour désengorger une autre unité du groupe située sur la commune voisine de Bolbec. Le site appartient à sa filiale Oril qui emploie au total 550 personnes et a réalisé en 1997 un chiffre d'affaires de 735 MF. Oril assure la quasi-totalité de la fabrication des principes actifs de Servier. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles