Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Schering-Plough condamné à une amende de 500 M$ par la FDA

Sujets relatifs :

,

Schering-Plough a accepté de payer une amende de 500 millions de dollars au gouvernement américain, après avoir été épinglé par les autorités sanitaires américaines sur son processus de fabrication à Kenilworth, Union (New Jersey) ainsi qu'à Las Piedras et Manati (Porto Rico). Les 500 millions de dollars, provisionnés au quatrième trimestre de l'exercice 2001, seront payés en deux fois, soit 250 millions de dollars au deuxième trimestre 2002 et le restant au deuxième trimestre 2003. De plus, les sites de production seront non seulement surveillés par des experts extérieurs à l'entreprise mais Schering-Plough devra également remettre régulièrement des rapports sur ces sites. La Food and Drug Administration (FDA) et le groupe pharmaceutique sont arrivés à un accord pour mettre les sites de production en conformité avec les normes en vigueur selon un calendrier précisément établi. Schering Plough s'est dit convaincu que ses médicaments sont " sûrs et efficaces ". Cette décision de la FDA a poussé le groupe à interrompre la production de produits de santé animale, comme le Banamine (flunixin meglumine), le Nuflor (florfenicol), et l'Optimune (cyclosporine), qui représentent un chiffre d'affaires annuel (base 2001) de 50 M$. Le Nuflor continuera néanmoins à être produit sur un autre site, afin de répondre à la demande du marché américain. Mais le groupe a également décidé d'interrompre la fabrication et le rappel de lots de certains anciens produits de santé humaine, représentant un chiffre d'affaires annuel de 44 M$, comme le Proventil (sulfate d'albuterol) sous forme de cachets, et la théophylline. Le Proventil sous forme d'inhalateur ne sera pas concerné par ces mesures. En raison de l'impact financier de l'accord, notamment les retards de livraisons provoqués par des contrôles accrus, Schering-Plough a revu à la baisse ses prévisions de résultats pour l'exercice en cours. Le groupe ne table plus que sur une progression autour de 5 % du bénéfice par action, soit deux fois moins que ce qu'il espérait précédemment. Déjà en février dernier, Schering-Plough avait annoncé qu'il rappelait des lots de Claritin à libération prolongée (anti-histaminique) fabriqués entre août 1999 et juin 2001, à la suite de problèmes de production, touchant notamment la qualité. Ces lots, considérés comme défectueux par le laboratoire, ne présentaient selon lui aucun risque pour la santé.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles