Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Schering accroît ses bénéfices en 2000, grâce aux ventes de Betaferon

Sujets relatifs :

,

Le groupe pharmaceutique allemand Schering a annoncé un bénéfice net provisoire 2000 meilleur que prévu, en hausse de 20 % à 327 millions d'euros, grâce notamment à une hausse des ventes de son médicament contre la sclérose en plaques, le Betaferon. Le chiffre d'affaires, qui s'est établi l'an dernier à 4,5 Mrds €, en hausse de 22 %, est légèrement inférieur aux prévisions du groupe, qui avait indiqué tabler sur une progression annuelle de 23 % de son chiffre d'affaires lors de la présentation de ses résultats sur neuf mois. Ces résultats ont été bien accueillis par les investisseurs qui s'attendaient à une croissance du groupe moindre en 2000 par rapport à 1999, en raison notamment du retard pris par le lancement de certains médicaments. Ils tablaient ainsi sur un bénéfice net après minorités comprises entre 292 et 316 M€ et sur un chiffre d'affaires de 4,51 à 4,55 M€. Le Betaferon, l'un des médicaments phares du groupe, affiche un chiffre d'affaires qui a crû de 31 % l'an dernier à 593 M€, dont 247 M€ réalisés aux Etats-Unis. Les ventes dans le domaine de la contraception féminine et des médicaments hormonaux ont également progressé, de 15 % à 1,3 Mrd €. Schering a en outre indiqué qu'il allait lancer cette année un nouveau contraceptif oral, Yasmin, déjà commercialisé depuis novembre en Allemagne. Dans la branche Diagnostic et produits radiopharmaceutiques, le chiffre d'affaires croît de 31 % à 1,36 Mrd €. La branche a toutefois subi une forte pression sur les prix, mais affiche une hausse des volumes de 22 %. Elle a profité des fortes ventes du Magnevist (+23 %). Les ventes des divisions Diatide et Cis Bio International, entrant pour la première fois dans les comptes de la compagnie, ont contribué à hauteur de 10 % à l'augmentation du chiffre d'affaires. Les ventes de la branche Dermatologie ont progressé de 11 %, grâce notamment à l'Advantan (+28 %), et au Nerisona (+15 %), dans le traitement de l'eczema. En 2000, le groupe a enregistré une hausse de 28 % de son chiffre d'affaires aux Etats-Unis, de 27 % dans les régions Amérique latine/Canada et de 21 % en Asie. Le groupe de Berlin a également annoncé qu'il avait passé dans ses comptes une charge exceptionnelle de 59 M€ pour couvrir les coûts potentiels liés aux divers contentieux pesant sur StarLink, le maïs transgénique d'Aventis Crop Science aux Etats-Unis. Schering détient en effet un quart du capital d'Aventis Crop Science, la filiale Semences du groupe franco-allemand Aventis. Toutefois, le groupe a assuré que cette charge avait été largement compensée par les bénéfices enregistrés dans d'autres secteurs. En ce qui concerne l'exercice 2001, le groupe de Berlin prévoit une croissance d'au moins 10 % de son bénéfice et de son chiffre d'affaires, a indiqué son directeur financier, Klaus Pohle. Schering entend concentrer ses efforts de croissance cette année aux Etats-Unis et en Asie, a-t-il précisé.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles