Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Sanofi-Synthélabo confirme sa prévision de croissance du résultat net en 2002

Sujets relatifs :

,

Lors de son assemblée générale annuelle, Sanofi-Synthélabo a réaffirmé sa prévision de croissance de plus de 25 % en 2002 de son bénéfice net part du groupe, avant éléments exceptionnels et amortissements des écarts d'acquisitions, " sauf événements adverses majeurs ". " L'activité des premiers mois de 2002 confirme la tendance observée tout au long de l'année 2001. Ces premiers résultats nous permettent de confirmer les pronostics de résultat énoncés en février et en avril ", a déclaré le p-dg du groupe, Jean-François Dehecq. Le deuxième groupe pharmaceutique français a également répété ses objectifs de chiffre d'affaires développés (incluant les ventes réalisées dans le cadre d'accords commerciaux avec des laboratoires concurrents, notamment Bristol-Myers Squibb aux Etats-Unis) pour ses produits phares en 2005. Il mise sur plus de 4 milliards d'euros de ventes pour le premier produit du groupe, le Plavix, alors que ce produit a rapporté 2,033 Mrds € en 2001. L'Aprovel/Avapro (contre l'hypertension) devrait selon ces pronostics réaliser un chiffre d'affaires de 1,5 Mrd € en 2005, contre 924 M€ en 2001, tandis que le Stilnox (contre les insomnies) devrait atteindre les 2 Mrds € d'ici à trois ans contre 1,2 Mrd € l'an dernier. Le groupe a également indiqué que les résultats de phase III des essais cliniques portant sur le rimonabant (obésité), et le dodrenarone (fibrillation auriculaire) devraient être connus en 2004-2005, après des résultats de phase IIb " très réjouissants ", selon Gérard Le Fur, vice-président exécutif en charge de la direction Scientifique de Sanofi-Synthélabo. Sanofi-Synthélabo a aussi réaffirmé sa " confiance " dans la solidité de ses brevets. Le titre du groupe avait été chahuté début avril après le dépôt par la société indienne Dr Reddy Laboratories et le canadien Apotex de demandes d'invalidation de brevets portant sur le Plavix auprès des autorités sanitaires américaines (FDA). Jean-François Dehecq a indiqué que Sanofi-Synthélabo " défendrait fermement ses brevets ", et que les actions en justices entamées contre les deux laboratoires devant la cour fédérale de justice de New York devraient durer entre deux et trois ans. Concernant l'avenir du groupe après la fin en 2004 du pacte d'actionnaires liant le groupe avec TotalFinaElf et L'Oréal, qui a eux deux détiennent 60 % des droits de vote de Sanofi-Synthélabo, Jean-François Dehecq a déclaré : " Nous sommes très confiants dans notre capacité à survivre, avec quelqu'un s'il le faut, mais il faudra que ce soit quelqu'un qui nous apporte quelque chose en terme d'avenir et de produits, et les candidats qui répondent à ces critères sont assez peu nombreux ". Le dirigeant a ajouté que le groupe ne suivrait pas la " mode qui consiste à évaluer un groupe pharmaceutique par sa taille ". Quant à réaliser lui-même des acquisitions, le groupe continue à "regarder" ce qui se présente notamment au Japon, où le gouvernement a décidé en avril dernier de mettre en application une baisse des prix des médicaments. " Nous sommes très actifs, très attentifs quant à une présence directe et à une acquisition d'une cible appropriée au Japon. Nous communiquerons le moment venu ", a indiqué M. Spek. D'une façon générale, " nous regardons comme d'habitude ce qui se présente, mais il est très difficile de trouver une cible " car le groupe se veut exigeant, a expliqué son p-dg, qui a souligné que, dans le secteur, les acquisitions étaient " extrêmement chères ". Jean-François Dehecq a par ailleurs annoncé qu'il était en train de refondre son organisation dans l'archipel, notamment en révisant à la baisse le nombre de ses joint-venture dans le pays, qui pourrait être réduit à un ou deux, contre six actuellement (avec Yamanouchi, Daiichi, Fujisawa, Kasei, Meiji et Taisho).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles