Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Plaidoyer anti-fusion et croissance interne pour Eli Lilly

Sujets relatifs :

,

Eli Lilly qui va devoir assurer dans les années à venir la succession du célèbre antidépresseur Prozac " exclut aujourd'hui " tout mariage, a affirmé Sidney Taurel, son président, dans une entrevue accordée au quotidien Les Echos. Alors que certains voient dans une fusion la réponse à un pipeline déficient ou à la fin de brevet de leur médicament leader, Sidney Taurel estime que " les fusions créent des bénéfices à court terme en éliminant les doublons. Mais jamais personne n'a encore pu démontrer qu'elles augmentaient la productivité de la recherche ". Le président d'Eli Lilly souligne en outre que les croissances les plus importantes - des ventes en hausse de 12 à 18 %- sont enregistrées par " ceux qui n'ont pas fait de fusion. Ceux qui se sont rapprochés il y a dix ou quinze ans (SmithKline Beecham, Bristol-Myers Squibb) progressent au rythme de 7 % à 8 % par an. Enfin la dernière catégorie évolue entre - 2 % et + 2 % : ce sont ceux qui ont fusionné le plus récemment comme Glaxo Wellcome, Pharmacia & Upjohn, Novartis ou Hoechst Marion Roussel (HMR) ". Pour faire face à l'inévitable concurrence de génériques du Prozac à partir de 2004 et donc à un important manque à gagner, Sidney Taurel préfère concentrer son groupe sur " la croissance interne, augmenter les efforts de recherche , les partenariats avec des sociétés de biotechnologie et tirer parti de chaque molécule de la façon la plus efficace possible grâce à des accords de commercialisation ". Plus concrètement, le groupe cherche à prolonger la vie du Prozac en mettant au point de nouvelles présentations (prise hebdomadaire) et des associations avec d'autres médicaments. Eli Lilly compte lancer en 2001-2002 une version purifiée du Prozac ayant aussi un effet contre l'obésité. Ce produit vedette représente actuellement 28 % du chiffre d'affaires du groupe (9,2 Mrds $). Le groupe bataille également contre les fabricants de génériques. Eli Lilly a gagné en première instance contre Barr et Geneva Pharmaceuticals et obtenu une protection supplémentaire de son brevet de douze à dix-huit mois. Enfin le groupe cherche surtout à trouver des molécules prometteuses dans d'autres domaines thérapeutiques (ostéoporose, oncologie, schizophrénie, diabète,...)" pour qu'elles atteignent le marché avant l'apparition des copies du Prozac ". Eli Lilly a ainsi augmenté de 16 % son budget de recherche et développement en 1998 à 1,3 Mrd $ et embauché 600 nouveaux chercheurs. Le groupe américain prévoit le lancement de cinq nouveaux médicaments au cours des cinq prochaines années (dont une molécule voisine du Viagra). Quelques nouveautés lancées ces trois dernières années sont aussi prometteuses comme l'antischizophrénique Zyprexa dont les ventes ont doublé à 1,4 Mrd $ ou l'Evista contre l'ostéoporose. En France, ces deux produits ne sont pas disponibles. Sydney Taurel estime que la politique hexagonale des prix n'incite pas à l'innovation et " décourage des investissements additionnels dans notre usine de Fegersheim en Alsace, la première en dehors des Etats-Unis ". Eli Lilly y assure sa production mondiale d'insuline en cartouches, un marché en pleine croissance. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles