Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/PCAS acquiert les principes actifs "antitussifs" de Sanofi-Synthélabo

Sujets relatifs :

, ,

PCAS, qui fait partie des leaders français sur le marché de la chimie fine, vient de conclure l'acquisition des principes actifs pharmaceutiques "antitussifs" de Sanofi-Synthélabo, dont la Pholcodine. Le groupe reprend donc la commercialisation de ces matières actives puis, dans quelques mois, la production qui sera réalisée dans son usine de chimie fine pharmaceutique située à Limay dans les Yvelines. Le chiffre d'affaires additionnel peut être estimé à 25 millions de francs en année pleine, mais est destiné à croître de manière sensible, souligne PCAS. PCAS précise en revanche qu'il n'est pas actuellement candidat à l'acquisition des activités de chimie fine de Finorga annoncée par Sanofi Synthélabo en mai dernier (Chimie hebdo n°89, p.28). Le groupe avait en effet décidé de mettre en vente le site principal de Finorga situé à Chasse-sur-Rhône (Isère), dans le but de sortir de la synthèse à façon pour tiers. Certaines rumeurs avaient alors laissé entendre que PCAS pouvait être un éventuel acquéreur de Chasse-sur-Rhône ou de la totalité de Finorga. Cependant, PCAS a indiqué qu'il poursuivait l'étude de plusieurs autres dossiers d'acquisition, en France comme à l'étranger.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles