Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Oncologie : Aventis signe un accord de codéveloppement avec Genta pour 480 M$...

Sujets relatifs :

,

Les déboires rencontrés par Bristol-Myers Squibb (BMS) suite à la conclusion d'un accord sur l'Erbitux avec Imclone pour un montant de 2 Mrds $ n'ont, semble-t-il, pas effrayé Aventis. Le groupe franco-allemand vient en effet de signer avec l'américain Genta (biotechnologie) un accord sur cinq ans prévoyant une participation à hauteur de 480 Me au développement et à la commercialisation en commun du Genasense, traitement anti-cancéreux actuellement en essais cliniques de phase III. Et l'expérience douloureuse vécue par BMS avec Imclone poussera sûrement Aventis à surveiller de près Genta dans le développement du Genasense. Afin d'éviter en particulier des retards dans les procédures d'enregistrement. Aventis a déjà pris quelques précautions : le groupe ne paiera pas d'emblée les 480 M$ à Genta. Un paiement initial de 135 M$ sera versé à Genta, qui recevra ensuite 345 M$, mais seulement une fois les étapes réglementaires franchies. Puis, lorsque le traitement sera commercialisé, Genta touchera des royalties sur les ventes. Le Genasense est un traitement destiné à améliorer l'efficacité des chimiothérapies chez les patients atteints de cancers hématologiques et de tumeurs solides. Le Genasense est d'autant plus intéressant pour le groupe qu'il doit être utilisé en association avec des chimiothérapies (dont le Taxotere, commercialisé par Aventis, avec des ventes annuelles qui devraient dépasser les 2 Mrds $ d'ici à trois ans). Reste que le groupe affiche toujours une croissance que certains de ses concurrents doivent lui envier. Aventis, a en effet dégagé un résultat net des activités pharmaceutiques stratégiques en progression de 42 % à 430 Me, et des ventes en croissance de 12,5 % à 4,3 Mrds e. Le chiffre d'affaires consolidé, incluant les activités non-stratégiques en cours de cession, est stable, à 5,8 Mrds e, pour un résultat net consolidé en hausse de 33 % à 424 Me. Aventis indique que les ventes des produits stratégiques de sa pharmacie ont augmenté de 31 % au premier trimestre 2002, à 2,1 Mrds e, soit 52,4 % du total des produits de prescription (médicaments sur ordonnance). Aux Etats-Unis, les ventes du groupe ont bondi de 22,1 % au cours du premier trimestre 2001, à 1,6 Mrd, soit 36,5 % du total du chiffre d'affaires de la pharmacie contre 32,2 % un an plus tôt. Au Japon, deuxième marché mondial, les ventes trimestrielles ont progressé de 5,8 % à 231 Me. En France, elles ont bondi de 15,3 % à 636 Me, portées par la décision des autorités de santé de se constituer un stock d'antibiotiques pour prévenir d'éventuelles attaques bio-terroristes. Elles ont, en revanche, régressé de 2,2 % en Allemagne, à 271 Me, du fait des contraintes budgétaires et des baisses de prix imposées par les autorités. Le groupe prévoit une hausse de 11 à 12 % de son chiffre d'affaires annuel en 2002 et une progression de 25 à 30 % de son résultat net par action pour ces activités.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles