Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Merck Génériques a quadruplé son chiffre d'affaires en 1999

Sujets relatifs :

,

Merck Génériques, entité française de Merck Generics et filiale de Lipha SA opérationnelle depuis mai 1996, a réalisé en 1999 un chiffre d'affaires de 240 millions de francs (France et exportations), multiplié par quatre (hors acquisition de Qualimed) par rapport à 1998. En France, le chiffre d'affaires atteint 226 millions de francs. La croissance s'explique majoritairement par l'autorisation accordée depuis le mois de septembre aux pharmaciens de substituer un médicament générique à un médicament princeps (médicament original) inscrit sur le répertoire de l'Agence française de sécurité sanitaire pour les produits de santé (AFSSPS). Ainsi, la croissance du CA "ville" (officines) a été propulsée de 190 % à 180 MF, notamment dans les quatre derniers mois de l'année grâce à cette nouvelle loi. L'acquisition de Qualimed fin 1999, leader des génériques hospitaliers injectables, a permis de créer un secteur génériques hospitalier. Ce dernier a enregistré un CA de 46 MF en 1999, soit une croissance inférieure à 10 % qui s'explique par l'intégration récente de l'activité. 74 molécules sous 148 présentations ont été lancées sur le marché en 1999, avec un lancement en première position de produits majeurs comme le Fénofibrate 200, la Troxérutine et l'Aciclovir. Avec une part de marché de 35 % en CA, Merck Génériques occupe la position de numéro un des génériques sous DCI (Dénomination Commune Internationale), devant Bayer (15,4 % du marché), RPG (14 %) et Biogaran (13,5 %). La filiale française s'est également développée à l'international, réalisant un CA de 14 MF pour l'exportation, dont 10 MF dans les DOM-TOM et la zone francophone et 4 MF essentiellement en Asie et en Amérique du Nord. Merck Génériques a l'intention de poursuivre sa croissance en 2000, en s'appuyant sur le lancement de 20 nouvelles molécules par an sur le marché ville et 5 sur le marché hospitalier et en continuant de développer son pôle international. Le groupe vient ainsi d'annoncer la sortie de l'Acebutolol, générique du Sectral et de la Dobutamine, générique du Dobutrex. Le montant cumulé des pertes s'élève malgré tout à 70 MF et le groupe espère atteindre l'équilibre en 2000.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles