Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Malaria : Novartis négocie avec l'OMS la vente à prix coûtant du Coartem dans les pays en voie de développement

Sujets relatifs :

,

Le groupe pharmaceutique suisse Novartis est en cours de négociation avec l'OMS (Organisation mondiale de la santé), pour lui vendre à prix coûtant son médicament Coartem destinés aux pays en développement touchés par la malaria, a indiqué un porte-parole du groupe à Bâle. " Novartis ne veut pas gagner d'argent avec ce médicament dans les pays touchés par une épidémie de malaria ", a déclaré le porte-parole du groupe, en indiquant qu'un accord avec l'OMS, qui sera chargé de sa distribution dans les zones concernées, devrait être trouvé avant la fin de l'année. Le Coartem est déjà disponible dans quelques pays en développement. Ce médicament est vendu en Suisse depuis 1999 sous le nom de Riamet, pour environ 75 FS (44 $). Il devrait être prochainement commercialisé en Allemagne, a ajouté le porte-parole. Novartis compte vendre le Coartem autour de 2 $ à l'OMS, un prix qui couvre, selon le porte-parole, les frais du groupe pharmaceutique. Le Coartem est un des médicaments les plus efficaces sur le marché contre la malaria, selon le porte-parole de Novartis. Presque sans effet secondaire, il agit en trois jours et peut également être administré aux enfants.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles