Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Les actionnaires familiaux de Biodôme cèdent leurs parts à Baxter

Sujets relatifs :

,

Les actionnaires familiaux de Biodôme, une start-up du Puy-de-Dôme, spécialisée dans le conditionnement et la reconstitution de molécules pharmaceutiques, cotée sur le nouveau marché, ont annoncé lundi qu'ils allaient céder le contrôle de l'entreprise à l'américain Baxter. Le président-directeur général et principal actionnaire (avec 54 % du capital), de Biodôme, Jacques Gardette sa famille et d'autres actionnaires, vont céder 68 % du capital de la société au prix de 17,64 euros (115,71 francs), légèrement inférieur au dernier cours. A la demande de J. Gardette, les minoritaires bénéficieront en revanche d'un traitement de faveur. Baxter va proposer de racheter leurs parts, à un prix plus attractif de 26,68 euros (175 FF) par action, soit une prime de 40 % par rapport à la dernière cotation. Cependant ce prix reste en dessous du cours d'introduction du titre qui était de 27,4 euros (180 F), il y a dix-huit mois. En fonction des résultats de cette offre, une offre publique de retrait (OPR) suivie d'un retrait obligatoire de la cote pourra être mise en ?uvre par Baxter qui cherche à récupérer 100 % du capital de la société auvergnate. L'offre de Baxter valorise Biodôme à 24,8 millions d'euros. J. Gardette devrait ensuite reprendre l'activité de négoce de produits d'hémodialyse de Biodôme " à un prix représentatif de sa valeur ". Biodôme a réalisé au cours des neuf premiers mois de son exercice 1999 un chiffre d'affaires, en hausse de 4,84 %, à 7,7 millions d'euros (50,6 millions de francs), contre 7,4 M€ (48,2 MF) un an plus tôt. Son résultat net au premier semestre était en baisse de 58 %, à 600 000 FF (90 000 €), contre 1,4 MF un an plus tôt. Baxter est notamment intéressé par la gamme bio-set de Biôdome, qui devrait avoir triplé ses ventes en 1999. Le bio-set est un procédé technologique de pointe permettant la reconstitution sous forme injectable rapidement et en toute sécurité de médicaments conditionnés initialement sous forme de poudres. Il se visse en usine sur le flacon, permettant le mélange simple et rapide de la solution à injecter. Le marché potentiel est évalué à 800 millions de flacons par an. Le procédé a été adopté par Hoechst Marion Roussel pour son antibiotique Claforan (45 millions d'injections par an). J. Gardette était par ailleurs en négociation avec des groupes pharmaceutiques mondiaux pour les équiper. L'acquisition de Biodôme entre dans la stratégie de Baxter qui fait partie des leaders mondiaux à la fois dans les produits sanguins (chiffre d'affaires de 2,2 Mrds $ l'an dernier), les produits et systèmes d'administration pour les injections intraveineuses (CA de 2,5 Mrds $) et la dialyse rénale (1,7 Mrd $). Des secteurs dans lesquels il multiplie les acquisitions. Baxter a ainsi repris l'an dernier Althin Medical A.B., spécialisé dans les produits pour l'hémodialyse, et les activités de Sabratek dans les systèmes pour injection. Au total le groupe américain a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires 6,4 Mrds $ (+12 %) et un bénéfice de 843 M$ (+15 %).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles