Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie : le marché américain au ralenti

Camille Chandès
Le marché américain du médicament de prescription marque le pas. Même si ses ventes ont augmenté en 2004 de 8,3 % en valeur à 235,4 Mrds $ (178 Mrds ? ), la société IMS Health pointe dans son étude annuelle une évolution inhabituelle du secteur, avec une hausse modeste en volume (+ 3,2 % par rapport à 2003). « C'est la première année depuis 1995 que l'industrie pharmaceutique n'a pas enregistré une croissance à deux chiffres », explique Bruce Boggs, président Amérique d'IMS Health.
Le marché a en effet dû faire face à plusieurs événements défavorables: faible épidémie de grippe, recours accru à l'automédication pour les antiulcéreux et les antihistaminiques, compétition des génériques exacerbée, déclin des volumes de prescription lié notamment à l'affaire des Cox-2, marquée par le retrait de Vioxx par Merck & Co en septembre dernier. Ainsi, sur la fin de l'année, les prescriptions de Cox-2 et le marché des anti-inflammatoires non stéroïdiens ont accusé un déclin de 9 % du nombre total de patients traités. IMS Health précise que l'importation des médicaments - un des sujets les plus débattus dans l'industrie en 2004 - n'a eu que peu d'impact sur les revenus. Ainsi, la croissance des médicaments importés du Canada a diminué pour atteindre 9,7 %, avec des ventes représentant moins de 1 % de l'ensemble des revenus de la pharmacie américaine. Le principal moteur de croissance reste les biotechnologies avec des ventes en hausse de 17 %, grâce aux contributions d'Erbitux de Bristol-MyersSquibb (BMS) et de ImClone et d'Avastin de Genentech, tous deux pour le traitement du cancer colorectal. Autre segment en bonne forme: les génériques, même si le ralentissement de la croissance des ventes met en lumière la volatilité de ce domaine. « Les ventes de génériques en dollars ont augmenté de 10 % en 2004. Un ralentissement dramatique par rapport aux années précédentes où la croissance atteignait 26 % », explique Ana-Maria Zaugg, vice-présidente d'IMS Health. Du côté des produits introduits en 2004 – et qui conditionnent en bonne partie la croissance du marché – plusieurs sont des blockbusters potentiels: l'antidépresseur Cymbalta d'Eli Lilly, les anticancéreux Avastin de Genentech et Erbitux de BMS et Imclone, Namenda de Forest Laboratories dans le traitement de la maladie d'Alzheimer, et Vytorin de Merck & Co et Schering-Plough pour le traitement de l'hypercholestérolémie. Au total, 31 nouvelles entités chimiques (NCE) ont été approuvées par la FDA contre 21 en 2003. Pour 2005, IMS Health estime que la croissance du marché américain des médicaments de prescription devrait se poursuivre à un taux compris entre 7,5 et 8,5 %. Sept nouveaux produits devraient y être lancés cette année: Alimta d'Eli Lilly (cancer du poumon), Lyrica de Pfizer (douleur neuropathique), Levemir de Novo Nordisk (diabète), Ariflo de GSK (asthme), Menactra de Sanofi-Aventis (méningite), Tarceva de Genentech et OSI (cancer du poumon) et Bonviva de Roche et GSK (ostéoporose). Comme le résume Paul Wilson, vice-président des services Statistiques d'IMS: « 2005 restera une année solide pour la pharma, mais ce ne sera pas plus facile ». Camille Chandès

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Covid-19 : GSK et Vir concluent un accord avec la Commission européenne

Covid-19 : GSK et Vir concluent un accord avec la Commission européenne

Le laboratoire et la biotech s’engagent à livrer 220 000 de sotrovimab à l’Union européenne. GlaxoSmithKline (GSK) et son partenaire, la biotech américaine Vir Biotechnology, ont signé un[…]

Obésité : AstraZeneca et Regeneron veulent développer de nouvelles molécules

Obésité : AstraZeneca et Regeneron veulent développer de nouvelles molécules

Ipsen va collaborer avec Bakx Therapeutics

Ipsen va collaborer avec Bakx Therapeutics

Abivax muscle sa trésorerie

Biotech en France

Abivax muscle sa trésorerie