Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/La pharmacie française s'organise en Chine

Sujets relatifs :

,

Une dizaine de laboratoires pharmaceutiques se sont réunis à Pékin le 15 octobre 1998, en présence de M. Gilles Sitbon, vice-président du SNIP, dans le but de mettre en place une nouvelle structure assurant l'interface entre les entreprises françaises installées, ou souhaitant s'installer, en Chine et l'administration locale. Les industriels participants sont Beaufour-Ipsen, Bouchara, Dexo, Fournier, Logeais, Pasteur-Mérieux Connaught, Rhone-Poulenc Rorer, Sanofi, Servier, Synthélabo. Ces derniers ont décidé de se réunir régulièrement et d'échanger des informations sur le marché chinois ainsi que la législation technico-réglementaire. Rappelons que l'intérêt français vis-à-vis de l'immense marché chinois avait déjà été souligné lors des journées pharmaceutiques Chine-France, en mars 1997. Beaufour-Ipsen possède trois joint-ventures en Chine, ainsi qu'une unité de production de médicaments. Rhône-Poulenc Rorer, de son côté, est associé dans deux joint-ventures : l'un par l'intermédiaire de sa filiale spécialisée en dermatologie, Dermik, l'autre se nommant Beijing Rhone-Poulenc Rorer Pharmaceutical Co., dont l'unité de production doit démarrer fin 1998 (destinée à fournir trois produits sous forme orale, notamment l'antibiotique Rovamycine et l'anti-inflammatoire Péflacine). Pasteur-Mérieux Connaught, la filiale du groupe spécialisée dans les vaccins, a également montré sa volonté de renforcer son implantation en Chine, en créant le joint-venture Shenzen Pasteur-Mérieux Biological Products en 1996. Leur vaccin contre la rage a été le premier vaccin occidental à avoir été introduit sur ce marché en collaboration avec l'institut de Wuhan. Sanofi, quant à lui, a réalisé en 1996 un joint-venture avec Minsheng, exploitant ainsi une unité à Hangzhou. Cette société a continué sa progression en 1997, sur un marché national en forte croissance (d'environ +14% par an). Sanofi poursuit ses efforts pour assurer localement la production de la plupart de des produits commercialisés (Ticlid, Cordarone et Dépakine). Enfin, Servier, pionner français sur le marché chinois, a réalisé plus de 200MF de ventes en 1997. Il y a cédé dès 1979 des licences de fabrication. De leur côté, Fournier, Bouchara, Pierre Fabre, Synthélabo sont impliqués dans des partenariats et représentations.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles