Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/L'antipsoriasis Amevive de Biogen en bonne voie pour recevoir le feu vert de la FDA

Sujets relatifs :

,

Les 4,5 millions de malades américains atteints de psoriasis devraient bientôt voir bénéficier d'une nouvelle thérapie. Le comité consultatif de la FDA vient en effet de rendre un avis favorable pour la mise sur le marché de l'Amevive (alfacept) de Biogen dans le traitement des formes chroniques modérés à sévères de cette maladie de peau. Si pour Biogen une homologation de ce traitement par la FDA signifie l'accès à un marché estimé à 2 milliards de dollars, elle devrait permettre aux médecins de disposer d'un traitement d'une nouvelle génération. L'Amevive est basé sur une molécule anti-inflammatoire, la LFA-3TIP, qui agit en inhibant l'activation des lymphocytes T, alors que les traitements actuellement utilisés sont les corticoïdes, les immunosuppresseurs (ciclosporine, méthotrexate) ou encore la photothérapie aux ultraviolets. Le principal avantage de ce traitement, outre une efficacité comparable aux traitements de référence, est la possibilité pour les patients de l'utiliser sur de longues périodes, ce qui n'est pas le cas pour la ciclosporine ou le méthotréxate, eu égard à leur grande toxicité. Selon certains analystes, Biogen pourrait capturer 10 % du marché des traitements du psoriasis en 2005, et compléter ainsi son portefeuille de produits, peu imposant, puisqu'il ne contient actuellement qu'un seul traitement commercialisé, l'Avonex, utilisé dans le traitement de la sclérose en plaques. Alors que ce dernier rapporte un peu plus d'un milliard de dollars par an à la compagnie, les ventes annuelles de l'Amevive pourraient atteindre 500 millions de dollars d'ici à 2005. Mais l'Amevive aura fort à faire face à ses concurrents en développement dans cette nouvelle classe de traitements. Parmi les projets les plus avancés, on peut citer l'Elidel (pimecrolimus) de Novartis, un inhibiteur de cytokines actuellement en phase III des essais cliniques et dont les ventes devraient atteindre 346 M$ en 2005. Ce produit est déjà commercialisé en Europe et aux Etats-Unis dans le traitement de l'eczéma. Le Xanelim (efalizumab), développé par Xoma et Genentech est quant à lui un anticorps monoclonal anti-CD11, également en phase III des essais cliniques, et dont la commercialisation est prévue pour début 2003. Viendront ensuite d'autres projets en phase II, dont l'Enbrel d'Immunex (etanercept, forme soluble du récepteur au TNF), le Medi-507 de Medimmune (anticorps monoclonal anti-CD2), et le paclitaxel (Taxol) d'Angiotech (inhibiteur de l'angiogénèse). Selon un analyste, le Xanelim de Xoma et Genentech présenterait un avantage non négligeable sur son rival l'Amevive. Le Xaelim, inhibiteur du TNF-a, ne provoquerait pas, contrairement à l'Amevive, une diminution de la quantité de Lymphocytes T, ce qui rendrait les patients plus sensibles à des infections. Par ailleurs, Biogen vent d'être épinglé, à nouveau, par la FDA à propos de ses méthodes de promotion de l'Avonex. Selon la FDA, le matériel de promotion de Biogen sur ce traitement contiendrait, selon l'instance américaine, des allégations erronées sur le médicament concurrent, le Rebif de Serono. Une affaire similaire avait déjà opposé les deux compagnies durant l'été 2001.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles