Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/L'allemand Merck envisage des acquisitions au Japon et en France

Sujets relatifs :

,

Le responsable de la division pharmaceutique de Merck était il y a quelques jours au Japon dans l'intention notamment d'étudier d'éventuelles acquisitions. Les groupes pharmaceutiques japonais qui font face à des difficultés financières commencent, pour certains, à chercher des appuis auprès de leurs confrères occidentaux et " le moment semble donc propice à des acquisitions ", explique Jean-Noël Treilles, président du français Lipha, une des principales filiales pharmaceutiques du groupe Merck. Les exemples abondent. BASF a repris 64 % de Hokuriku Pharm ; l'américain Merck s'est offert le producteur de médication familiale (OTC) Astra Hoey ; Bayer a pris le contrôle de Bayer Sankyo dans le diagnostic... J.-N. Treilles a par ailleurs souligné que le groupe Lipha envisage une acquisition " prioritairement en France " dans les produits de prescription, la cible étant une société pharmaceutique d'une taille " comprise entre 500 MF et 1 Mrds F ". La filiale française de l'allemand Merck cherche ainsi à assurer la période 2001-2005, entre le moment où le Glucophage, son produit vedette, tombera dans le domaine public aux Etats-Unis et celui de l'arrivée de nouveaux produits. A part le cardiovasculaire Lodoz dont le lancement est prévu pour la mi-1999 en France, les prochaines nouveautés (dont deux nouvelles molécules dans le domaine du diabète) ne devraient pas entrer sur le marché français avant 2005. Concernant le Glucophage, dont les ventes vont dépasser un milliard de dollars en 1999, J.-N. Treilles a indiqué que le groupe est en train de mettre au point une stratégie qui lui permettra de contrer le développement inévitable de génériques à partir de septembre 2000. Pour " capter du chiffre d'affaires ", il va développer de nouvelles formes innovantes. Pour l'instant, le Glucophage défend sa position de premier médicament mondial issu de la recherche française. Rien qu'aux Etats-Unis, ou il est distribué par Bristol-Myers Squibb, il a réalisé au premier trimestre un chiffre d'affaires de 282 M$ (+ 55 %). Lipha table sur une progression de 5 % de son chiffre d'affaires en 1999 (5,1 Mrds F en 1998) et un résultat opérationnel étale "du même ordre" que celui de 1998, à 700 MF. La stagnation du résultat opérationnel en 1999 est attribuée à la croissance des dépenses dues à divers lancements prévus et au " pessimisme " du groupe concernant le marché français plombé par le déficit persistant de l'assurance maladie. Après avoir augmenté à 2000 tonnes/an sa capacité de production de metformine, matière active du Glucophage sur le site de Calais, l'an dernier, Lipha prévoit pour 1999, 280 MF d'investissements, essentiellement dans l'usine de sa filiale américaine Dey Laboratories, spécialisée dans le domaine respiratoire (CA de 1653 MF). Lipha compte par ailleurs développer son activité générique qui a triplé ses ventes en 1998 à 62 MF mais est restée " en deçà de ses ambitions " dans l'attente du droit de substitution qui devrait être donné aux pharmaciens.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles