Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie : ImClone accepte l'offre d'Eli Lilly

Sujets relatifs :

,
LILLY S'EMPARE D'IMCLONE A 6,5 milliards de dollars, l'offre d'Eli Lilly a largement surpassé la proposition de BMS. Elle a été acceptée par ImClone. La fusion devrait donner naissance à un leader biopharmaceutique en oncologie.
Après un mois de suspense, l'offre de rachat amicale de 6,5 milliards de dollars (4,8 Mrds €) par le groupe pharmaceutique américain Eli Lilly sur la société de biotechnologies ImClone est aujourd'hui officielle. Le président du Conseil d'administration d'ImClone, l'investisseur Carl Icahn, avait annoncé qu'un mystérieux acquéreur potentiel (CPH n°436) valorisait sa société bien au-delà des quelque 4,7 Mrds $ initialement offerts par Bristol-Myers Squibbs (CPH n°434). Eli Lilly propose 70 dollars par action, ce qui représente une prime de 51 % par rapport au cours de la fin juillet et avant que BMS ne fasse part de son intérêt. La dernière offre de BMS était de 62 dollars par action (CPH n°438). ImClone a appelé les actionnaires à accepter la proposition d'Eli Lilly, qui entend lancer son offre le plus tôt possible pour pouvoir boucler la transaction au quatrième trimestre de l'année ou au premier trimestre 2009. En cas de réussite de l'offre d'Eli Lilly, les deux sociétés fusionneront, formant ainsi un des leaders sur le marché de l'industrie biopharmaceutique en oncologie. Cette transaction permettra à Lilly d'élargir son portefeuille de produits anti-cancéreux avec notamment Gemzar (gemcitabine), Alimta (pemetrexed) et Erbitux (cetuximab). Et de renforcer son pipeline en oncologie (composé aujourd'hui de 13 produits en développement clinique) avec trois anticorps monoclonaux humains prometteurs qui devraient entrer en phase III en 2009 : IMC-1121B (qui cible le récepteur VEGF), IMC-A12 (ciblant le récepteur du facteur de croissance 1) et IMC-11F8 (qui vise le récepteur du facteur de croissance de l'épiderme). ImClone partage les droits avec BMS pour son médicament vedette l'Erbitux, qui a réalisé l'an dernier des ventes mondiales de 1,3 Mrd $ (en croissance de 18 %). BMS a annoncé qu'il acceptait l'offre de son concurrent Eli Lilly sur ImClone, en précisant qu'il continuerait à distribuer aux Etats-Unis l'Erbitux. Selon son p-dg, James Cornelius, Bristol-Myers Squibb disposerait également depuis longtemps des droits de commercialisation du composé IMC-11F8. Une information qui serait contestée par la société de biotechnologies, d'après Les Echos. BMS, qui possède 16,6 % du capital d'ImClone, va apporter ses titres à l'offre. À raison de 70 dollars par action, BMS va mettre la main sur un milliard de dollars. Les biotechnologies, cible des géants pharmaceutiques Les offres de BMS et d'Eli Lilly sur ImClone, tout comme celle de Roche sur Genentech (CPH n°433), constituent une réponse des laboratoires pharmaceutiques traditionnels à la perte des brevets, à l'assèchement des pipelines et à la diminution de la productivité de la R&D. Eli Lilly réagit ainsi à la menace des génériques qui pèse sur son produit vedette, le Zyprexa (olanzapine), un traitement de la schizophrénie. Les sociétés de biotechnologies connaissent leur valeur et se montrent exigeantes envers leurs acquéreurs. Genentech, comme ImClone, avait jugé l'offre de son potentiel repreneur de « sous-évaluée ». Roche avait pourtant proposé le montant non négligeable de 43,7 Mrds $ en juillet pour acquérir les 44,1 % qu'il ne détient pas encore. Autant de signes qui montrent que l'industrie pharmaceutique est en pleine mutation. « Et si la crise actuelle avait finalement des conséquences positives pour les laboratoires et leur potentiel d'innovation? », s'interroge Claude Allary, directeur général de Bionest Partners Consultants. J.B.
Un accord de licence avec Deciphera Pharmaceuticals Toujours dans le domaine de l'oncologie, Lilly vient d'annoncer un accord de collaboration et de licence mondiale pour l'étude de quatre programmes concernant les inhibiteurs de kinases B-Raf de Deciphera Pharmaceuticals dans le traitementdes cancers.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles