Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Guerbet passe la vitesse supérieure

Sujets relatifs :

,

Guerbet, le spécialiste français des produits de contraste pour la radiologie avec, en vedettes, le Xenetix et le Dotarem, a décidé de faire passer sa part de marché européenne de 15 à 17 %. Le groupe renforce les investissements commerciaux de ses filiales en Allemagne, Espagne, Autriche, Italie et Royaume-Uni. Alors que l'allemand BykGulden a pris 10 % du marché français en deux ans grâce à la distribution des produits de l'italien Bracco, la part de Guerbet est, dans le même temps, passée de 55 % à environ 50 %. "Dégradation aujourd'hui enrayée", a indiqué dans les Echos, Philippe Decazes, le nouveau directeur général, notamment grâce aux ventes de Xenetix qui affichent une hausse de 33 % en France sur le premier semestre et dont les ventes mondiales ont augmenté de 10 % à 107 MF. Le groupe doit désormais tenir compte d'un facteur supplémentaire : la pression sur les prix sur un marché en régression de 5 à 10 % par an. Sa gamme de produits anciens et peu onéreux l'en tenait à l'écart ; mais il doit aujourd'hui y faire face, surtout depuis le lancement de Xenetix en 1995. La solution : faire baisser les coûts de production et cela malgré l'augmentation du prix de l'iode, la matière première. Pour réaliser ses objectifs, Guerbet s'est lancé dans un plan de réorganisation (77,3 MF ont été provisionnés au premier semestre), et appliquera son plan social le mois prochain. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles