Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/GlaxoSmithKline va supprimer plus de 2 000 emplois dans la production

Sujets relatifs :

,

Le géant pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK), a annoncé la prochaine suppression de 2 175 emplois en Grande-Bretagne, en Irlande et à Porto-Rico. Ces suppressions d'emplois " résultent des premières recommandations d'une revue globale du réseau de fabrication du groupe " après la fusion de Glaxo Wellcome et SmithKline Beecham achevée fin décembre et le rachat par SmithKline du groupe pharmaceutique américain Block Drug annoncé en octobre 2000. GSK, qui employait 107 500 personnes fin 2000, prévoit de fermer d'ici à trois ans le site de Speke, près de Liverpool, qui emploie 500 personnes. Ce site fabrique des aérosols anti-asthme, dont la demande a fortement baissé depuis le protocole de Montréal de 1995 sur les substances néfastes pour l'ozone. Il entend également supprimer 400 emplois dans les trois ans à Barnard Castle, dans le comté de Durham (nord-est de l'Angleterre), dont certaines opérations seront redéployées sur d'autres sites du groupe. L'unité de Durham, qui emploie actuellement 1 500 personnes, restera néanmoins l'une des plus importantes unités de production de GSK dans le monde. En outre, le site de Montrose, dans la région d'Angus (Ecosse), qui emploie 720 personnes, sera mis en vente. D'autre part, 170 emplois seront supprimés dans les deux ans sur le site de Block Drug à Plymouth (sud-ouest de l'Angleterre) et 275 à Porto-Rico. La production de ces sites sera transférée à Maidenhead (à l'ouest de Londres) et à Clifton (Etats-Unis). Enfin, 110 emplois seront supprimés sur le site de Block Drug à Dungarvan, en Irlande, d'ici à deux ans. GlaxoSmithKline " reconnaît l'impact que ces propositions peuvent avoir sur les employés et les collectivités locales et voudrait travailler avec les élus locaux des régions concernées pour minimiser les effets des suppressions d'emploi ", ajoute le groupe, qui évoque notamment la formation professionnelle, le reclassement, les départs volontaires ou la préretraite. Les économies permises par la fusion entre Glaxo Welcome et SmithKline Beecham devraient atteindre 1,6 Mrd £ (2,7 milliards d'euros) d'ici à 2003, dont 570 M£ dans la production. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles