Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/GlaxoSmithKline restructure sa R&D

Sujets relatifs :

,

GlaxoSmithKline (GSK), numéro un mondial de l'industrie pharmaceutique, va restructurer sa division Recherche et Développement pour " concilier agilité et taille ", d'après Jean-Pierre Garnier, chief executive officer de GSK, sans toutefois en augmenter le budget de façon significative. Le groupe, né officiellement dans les tout derniers jours de l'an 2000, va ainsi adapter la taille de son dispositif de R&D aux différentes phases du développement des substances issues de son pipeline, alors qu'il a assigné en 2000 un budget de 2,5 Mrds £ à ce poste. Les phases précoces (génomique), ainsi que les phases tardives (études cliniques à grande échelle, enregistrement des dossiers, et extensions de lignes de produits), nécessitent selon le Jean-Pierre Garnier " une taille importante, tant les moyens devant être mis en ?uvre sont grands au cours de ces phases ". Entre ces deux phases, le groupe pharmaceutique veut innover en créant six centres d'excellence chargés du développement des futurs médicaments, chaque centre travaillant sur une des six aires thérapeutiques dans lesquelles GSK est présent. Selon le Dr Takatada Yamada, chairman R&D de GSK, " chaque centre d'excellence travaillera comme une unité opérationnelle indépendante, au sein de l'ensemble du dispositif de R&D ". Chacun de ces centres aura l'opportunité, en plus du développement de ses propres molécules, d'acquérir des licences de développement concernant des produits découverts par d'autres compagnies. Ainsi, GSK veut pouvoir mettre les différents centres d'excellence en compétition, et tirer parti de l'esprit d'entreprise régnant plus traditionnellement dans les start-up que dans les centres de R&D des grands groupes. Grâce à cette nouvelle organisation, le groupe veut surtout pouvoir amener sur le marché le plus grand nombre de nouvelles molécules, malgré une quasi-stabilisation du budget de R&D en 2001 par rapport à 2000. GSK possède actuellement 161 produits dans son pipeline (nouvelles entités chimiques, extensions d'indication et de produits existants), dont 117 sont actuellement en cours d'évaluation clinique. En ce qui concerne les vaccins, le pipeline du groupe comporte actuellement 36 vaccins, dont 8 sont soit en phase III, soit déjà enregistrés. Lors de la présentation de sa stratégie, Jean-Pierre Garnier a mis l'accent sur un vaccin contre le VIH, qui a passé avec brio les études précliniques chez le singe, et dont les essais cliniques devraient débuter au dernier trimestre 2001. Par ailleurs, le patron du groupe a souligné le nombre record d'accords de codéveloppement (in-licensing) signés avec de grands groupes pharmaceutiques, au nombre de neuf l'an dernier (voir tableau p.12), dont le dernier en date, signé avec Sepsicure, concernant le développement d'un nouveau traitement contre la septicémie, le GR 270773. Selon Jean-Pierre Garnier, " nos partenaires sont nombreux car ils nous considèrent comme le meilleur partenaire possible, ce dont nous sommes très fiers ". En attendant la mise sur le marché du Seretide/Advair aux Etats-Unis en avril, GlaxoSmithKline veut compter sur le fort potentiel de ventes de ce médicament (CA de 208 M£ en 2000, contre 45 M£ en 1999), ainsi que sur celui de l'Avandia, qui doit être commercialisé cette année en Europe, et dont les ventes en 2000 ont atteint 462 M£, contre 90 M£ en 1999. Le groupe compte également sur les nombreuses extensions de lignes de produits, pour oublier les déconvenues rencontrées avec le retrait du marché du Lotronex, présenté pourtant comme blockbuster présumé, et les nombreuses critiques concernant la pauvreté du pipeline de la compagnie dans le secteur du cardiovasculaire, marché à fort potentiel. GSK possède actuellement 35 extensions de lignes de produits en phase III ou déjà enregistrés, dont deux nouvelles formulations de l'Augmentin, antibiotique vedette du groupe (CA de 2 Mrds € en 2000), l'Augmentin SR (formulation à libération prolongée pour adultes), et l'Augmentin ES, formulation de pédiatrie. A Londres, Cédric Ménard

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles