Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Forte croissance en 1999 pour le groupe allemand Merck

Sujets relatifs :

,

Toujours détenu à 75 % par les 120 descendants des fondateurs de la société (le reste du capital a été introduit à la Bourse de Francfort à l'automne 1995), le groupe allemand Merck entend poursuivre un développement indépendant, à l'écart des turbulences d'une industrie pharmaceutique en pleine révolution. Protégé par son statut de société en commandite par actions, il doit toutefois assurer son avenir par des choix stratégiques judicieux afin de garder la confiance de ses actionnaires privés En 1999, avec l'acquisition de l'américain VWR Scientific, qui fait du groupe allemand le premier distributeur mondial de réactifs et instruments de laboratoire, Merck a vu son chiffre d'affaires progresser de 28,9 % à 5 347 millions d'euros, à périmètre comparable la progression aurait été de 9,4 %, grâce notamment à l'extraordinaire succès de l'antidiabétique metformine (Glucophage), leader mondial du marché avec un CA total de 9 141 MF, en progression de 54 % (compte tenu de la part commercialisée aux USA par BMS, soit 1 312 M$, +53 %). Ce médicament détient 29 % du marché des produits antidiabétiques et se situe à la 12e place des produits les plus prescrits dans le monde. C'est aussi, en chiffre d'affaires, depuis 1998, le n°1 mondial des produits issus de la recherche française. Les ventes de la division Pharmacie, ont de ce fait progressé de 20 % à 2 858 M€, représentant 54 % du CA du groupe. Avec l'acquisition de VWR, les ventes de la division "Produits de laboratoire" ont augmenté de 66 % à 1 604 M€ (30 % du CA total). La division "Chimie de spécialité" a également enregistré un CA record de 861 M€, en progression de 12 %. Le bénéfice opérationnel, largement supérieur aux attentes du groupe a augmenté de 22,9 % à 645 M€, les dépenses de R&D de 23,2 % à 514 M€ et les investissements industriels de 12,6 % à 359 M€. En revanche, le bénéfice avant impôts est en recul de 7,5 % à 424,8 M€ et le bénéfice net de 33 % à 220 M€. Ces baisses sont liées à des plus values enregistrées en 1998 suite à la cession de la division orthopédique et à des surplus d'impôts en 1999, en particulier d'un redressement fiscal d'environ 100 MF imposé à la filiale française Merck-Lipha, suite à la contestation par les pouvoirs publics des conditions de l'acquisition d'Amerpharm aux USA en 1994. Le groupe qui n'a donné aucune prévision pour l'année en cours a toutefois indiqué que le chiffre d'affaires avait progressé de 44 % pour les deux premiers mois de l'exercice dont 9 % à périmètre comparable. Merck s'attend toutefois à " une poursuite du développement positif des activités ". Il n'en demeure pas moins que le succès même du Glucophage, constitue la principale faiblesse du groupe, d'autant que les nouveaux produits du "pipe-line" ne prendront pas la relève avant 2002-2004. Sa matière active, la metformine (N,N-diméthyldiguanide) est une molécule simplissime dont les premiers brevets remontent à 1965. Elle constitue donc une cible idéale pour les génériqueurs. Pour prévenir ce risque Merck a mis au point une stratégie défensive à plusieurs étages : mise sur le marché dès cette année aux USA (où le brevet principal tombe dans le domaine public incessamment) d'une metformine associée à un autre antidiabétique (Glucovance), lancement de nouvelles formulations (Glucophage XR) et de génériques du Glucophage. Par ailleurs, l'acquisition en 1999 du laboratoire monégasque Théramex (CA 1999 : 697 MF), va permettre à Merck de se renforcer considérablement sur le créneau de l'hormonothérapie féminine où Théramex qui dispose d'excellents produits n'avait qu'une présence internationale négligeable (10 % du CA). Enfin, la sortie des milieux de contraste avec la vente de sa participation de 50 % dans l'italien Bracco devrait rapporter 500 M€ au groupe Merck.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles