Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Feu vert pour Pfizer/Warner-Lambert

Sujets relatifs :

,

L'américain Pfizer a reçu le feu vert des autorités américaines de la concurrence pour le rachat de son concurrent Warner-Lambert. L'opération va donner naissance au premier groupe pharmaceutique mondial, au coude à coude avec le futur Glaxo SmithKline, et à la cinquième capitalisation mondiale, de l'ordre de 302 milliards de dollars. Aux termes de l'accord, Pfizer offrira 2,75 actions Pfizer pour chaque action Warner-Lambert. Le coût de l'opération, selon le cours de l'action Warner-Lambert le 19 juin, s'élève à 116 Mrds $ (contre 90 Mrds $ estimés lors de la première offre de Pfizer, l'automne dernier). La nouvelle société table sur un chiffre d'affaires supérieur à 31 Mrds $ cette année (contre 32 Mrds $ pour Glaxo SmithKline). La Commission fédérale du commerce (FTC) a cependant assorti son feu vert de conditions. Pfizer doit vendre son traitement antipoux, le RID, concurrent du Nix de Warner-Lambert. Ce produit sera repris par Bayer. Par ailleurs, Pfizer a accepté de céder à OSI Pharmaceuticals une molécule anticancéreuse au stade du développement clinique. Cette dernière est proche d'une autre molécule, en développement chez Parke-Davis (Warner-Lambert). Par ailleurs Warner-Lambert va devoir mettre fin à son accord de co-commercialisation avec Forest Laboratories de l'antidépresseur Celexa, un inhibiteur de la sérotonine, qui est en concurrence avec le Zoloft de Pfizer. Enfin Warner-Lambert va devoir céder sa participation dans Cognex, un traitement de la maladie d'Alzheimer, concurrent de l'Aricept du japonais Eisai commercialisé en commun avec Pfizer. Selon le groupe américain, les demandes de la FTC " ne devraient pas avoir de conséquences matérielles sur les performances actuelles et futures de la compagnie ". Pour l'exercice en cours, le groupe Pfizer table sur huit produits qui dépasseront chacun le milliard de dollars de chiffre d'affaires dans le monde, " soit plus qu'aucun groupe de pharmacie dans le monde ", a indiqué Henry McKinnell, directeur général de Pfizer. Grâce à la fusion, Pfizer espère réaliser 1,6 milliard de dollars d'économies d'ici à 2002. Le groupe souligne que les deux partenaires ont réalisé les plus fortes croissances de l'industrie pharmaceutique - Warner-Lambert en tête - en 1999 et au premier trimestre 2000. Le nouveau groupe devrait enregistrer une croissance de son bénéfice par action de l'ordre de 25 % par an, estime Pfizer. Au total sur l'ensemble de l'année, le nouvel ensemble Pfizer a un budget de recherche et développement de 4,7 milliards de dollars et son portefeuille compte 131 nouvelles molécules. Le nouveau Pfizer dispose d'un portefeuille important dans les domaines du cardiovasculaire, du traitement du cholestérol (avec le Lipitor de Warner-Lambert), du système nerveux central, les anti-infectieux et de la gynécologie.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Proconseil : Libérez l'homme augmenté !

Les chroniques de Gilbert Lippmann - président de Proconseil L'émission Cash Investigation d'Elise Lucet : « Travail : ton univers impitoyable » nous a tous interpellés. Elle évoque notamment les[…]

01/12/2017 | Santé publiqueFILIÈRE
Pep-Therapy lève 1,2 M€

Pep-Therapy lève 1,2 M€

Roche rachète Viewics

Roche rachète Viewics

Oligonucléotides : partenariat entre Ribobio et GE Healthcare

Oligonucléotides : partenariat entre Ribobio et GE Healthcare

Plus d'articles