Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Ethypharm reporte son introduction à la Bourse de Paris

Sujets relatifs :

, ,

Le laboratoire français Ethypharm, spécialisé dans les systèmes de libération contrôlée des médicaments, a décidé de reporter " à une date ultérieure " son introduction sur le Premier marché de la Bourse de Paris " en raison du contexte actuel de marché ", a annoncé la compagnie. Compte tenu des " conditions de marché actuellement difficiles ", Ethypharm a préféré attendre une situation " plus favorable " pour mener son projet, a expliqué le laboratoire. Les ordres passés dans le cadre du placement global et de l'offre à prix ouverts sont désormais " caducs ", a indiqué le groupe. Ethypharm devait entrer au Premier marché via une augmentation de capital, destinée à accélérer son développement, en particulier sur le marché nord-américain, et à lui donner les moyens de devenir une société pharmaceutique totalement intégrée, avait-il expliqué le 18 juin dernier lors de la présentation de son projet. La société envisageait d'offrir environ 16,3 millions d'actions (y compris une option de sur-allocation), soit environ 22,6 % de son capital sur une base totalement diluée. Le prix devait être situé entre 10,4 euros et 12,1 euros par titre. Sur la base du prix médian de la fourchette indicative de prix, le montant de l'offre, exceptées 300 000 actions qui seront réservées aux salariés, était estimé à quelque 159 M€. Sur cette même base de prix médian, la capitalisation boursière d'Ethypharm était évaluée à environ 800 M€. Selon l'édition européenne du Wall Street Journal, de nombreux analystes financiers ont déclaré que cet échec provenait d'un prix trop élevé de l'offre. Selon Patrice Debrégas, président-directeur général de la société, " nous sommes persuadés que grâce à notre solidité financière, nous serons capables de poursuivre la croissance de nos activités et d'apporter les ressources indispensables au développement de nos produits au cours des prochains mois ". Rappelons que la semaine passée, Cerep avait déjà dû retirer son offre d'augmentation de capital " en raison des conditions de marché impropres à permettre à la société de fixer un prix satisfaisant ". " Le retrait de l'offre n'aura pas d'effet sur la poursuite du plan de développement à court et moyen terme de la société ", avait indiqué Cerep, ajoutant qu'elle n'excluait pas de procéder au cours des mois à venir à une augmentation de capital pour faciliter l'accélération de sa croissance. Degussa avait également souffert de la volatilité des marchés, renonçant récemment à l'introduction de sa filiale de biotechnologie Zentaris.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles