Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Etats-Unis : Sanofi-Synthélabo va recevoir une plus grande part des bénéfices de l'Avapro

Sujets relatifs :

,

Sanofi-Synthélabo a signé un accord avec Bristol-Myers Squibb qui lui permet de recevoir, à compter d'octobre, une plus grande part des résultats liés à la commercialisation de l'Avapro (DCI : irbésartan) aux USA. Sanofi-Synthélabo va en contrepartie accroître sa contribution aux investissements nécessaires à la commercialisation de ce médicament, qui a réalisé l'an dernier 288 millions d'euros de ventes aux Etats-Unis. La société française va ainsi payer entre 400 et 500 millions de dollars au groupe pharmaceutique américain d'ici à 2004. " Selon les termes de l'accord, les deux partenaires s'engagent à contribuer de manière encore plus active à la promotion d'Avapro aux Etats-Unis, par un renforcement de l'effet promotionnel total - visite médicale et autres dépenses de promotion - dès cette année ", indique la compagnie. La quote-part de Sanofi-Synthélabo dans l'effort de visite médicale de l'Avapro passera de 30 à 50 %, ajoute le groupe français. Sanofi-Synthélabo va ainsi doubler sa force de vente aux Etats-Unis, la portant à 2 000 personnes à temps plein, afin de faire face à sa croissance rapide aux Etats-Unis, et doit aussi prendre en charge, à compter de 2002, la commercialisation complète du somnifère Ambien, qu'il partage actuellement avec le groupe américain Pharmacia. Si l'un des deux partenaires souhaite diminuer " significativement" sa part d'investissements, un mécanisme doit permettre à l'autre groupe de maintenir " le niveau approprié d'investissements nécessaires au soutien du produit ". Le chiffre d'affaires d'Avapro aux Etats-Unis continuera à être consolidé par Bristol-Myers Squibb dans son intégralité. L'irbésartan est une molécule indiquée dans le traitement de l'hypertension artérielle et issue de la recherche de Sanofi-Synthélabo. Elle est commercialisée dans le monde par Bristol-Myers Squibb et Sanofi sous les noms Aprovel, Avapro et Korvea, ainsi qu'en association avec une autre molécule, l'hydrochlorothiazide, sous les noms CoAprovel, Avalide et Karvezide.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles