Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Echec des discussions entre Procter and Gamble, AHP et Warner-Lambert

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe américain Procter and Gamble a mis fin aux discussions qu'il menait en vue d'une fusion avec American Home Products et Warner-Lambert, afin de contrer les visées de Pfizer qui propose lui-même de fusionner avec Warner-Lambert (nos précédentes éditions). Procter and Gamble (P&G) a précisé que ces discussions se tenaient depuis trois semaines mais que les fuites, et les spéculations avaient sapé les efforts en vue d'une fusion. " Nous pensions que Warner-Lambert, American Home Products et Procter and Gamble auraient formé une excellente combinaison sur le plan technologique, de la distribution et des économies d'échelle " a affirmé Durk Jager, président de Procter and Gamble. " Nous avons mené des discussions avec Warner-Lambert et American Home Products pendant les trois dernières semaines. Mais maintenant, nous sommes arrivés à la conclusion que les fuites et les spéculations qui en ont résulté ont crée un environnement dans lequel nous ne pouvons continuer à mener des discussions substantielles ", a-t-il ajouté. L'action Procter and Gamble a notamment perdu plus de 12 % en une semaine en raison de ces rumeurs. Dès l'annonce de la rupture des négociations, le 24 janvier, le titre P&G repartait à la hausse. Les investisseurs n'ont apparemment pas été convaincus par les synergies entre un groupe spécialisé dans les produits d'hygiène et d'entretien et deux groupes présents uniquement dans la pharmacie. La rupture de ces négociations laisse Pfizer en position de force pour négocier une fusion avec Warner-Lambert avec qui il commercialise le médicament vedette Lipitor. La fin des discussions entre Procter and Gamble, AHP et Warner-Lambert est le dernier rebondissement d'une saga qui a commencé en novembre dernier avec l'annonce de la fusion par échange d'actions d'AHP et de Warner-Lambert pour 72 Mrds $. Pfizer avait fait immédiatement fait une contre-offre évaluée à 82 Mrds $, tout d'abord rejetée par Warner-Lambert. Ce dernier a finalement décidé d'étudier l'offre de Pfizer sous la pression des fonds de pension américains actionnaires. AHP et Warner-Lambert ont cherché dans le même temps un "chevalier blanc" pour se défendre contre les visées de Pfizer. Ils pensaient l'avoir trouvé avec Procter and Gamble mais les fuites dans la presse et la chute de l'action du groupe de Cincinnati en bourse ont fermé cette porte de sortie.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles