Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/DSM lance un programme pour restaurer la rentabilité de ses antibiotiques

Sujets relatifs :

,

Le groupe chimique hollandais DSM va mettre en ?uvre un programme de restructuration majeur pour rétablir au niveau standard du groupe (15 % du retour sur investissement) la rentabilité du "business group" DSM Anti-Infectives, dans un délai de deux ou trois ans. DSM Anti-Infectives, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 500 milllions d'euros et qui possède 17 sites de production dans le monde, est leader mondial pour la pénicilline brute, les intermédiaires de la pénicilline et les chaînes latérales et ingrédients actifs pour les anti-infectieux. En 1998, DSM avait racheté pour 1,3 milliard de dollars Gist-brocades qui fournit un tiers du marché mondial de la pénicilline. Le programme de restructuration de la filiale est absolument nécessaire pour augmenter la rentabilité au niveau souhaité, dans un marché caractérisé par des prix de la pénicilline structurellement bas, souligne le groupe néerlandais. Une part importante de ce programme réside dans des mesures de réduction de coûts apportant une économie nette d'environ 40 millions d'euros par an. DSM a constitué une provision nette de 102 milllions d'euros pour les mesures de restructuration de cette filiale, au quatrième trimestre 1999. Du fait de l'imputation de plusieurs autres provisions, le résultat net exceptionnel du quatrième trimestre s'établit à environ moins 30 milllions d'euros. Le résultat exceptionnel pour l'ensemble de l'exercice 1999 intègre une charge de 13 milllions d'euros. L'un des éléments principaux de restructuration inclut la rationalisation des sites. Celui de Gist-brocades Industrial Pharmaceuticals Mexicana à Mexico, qui produit des pénicillines stériles, et de Sintesis Quimica au Pérou, producteur de pénicillines semi-synthétiques, seront fermés. Le groupe projette également la fermeture de l'usine de pénicillines brutes de Delft aux Pays-Bas, et de transfert des activités de production de cette unité vers une autre usine de pénicilline située également à Delft. DSM prévoit aussi un projet de cessation de la production d'un intermédiaire de la pénicilline chez Gist-brocades. Ces fermetures devraient entraîner 300 suppressions de postes. En global, les opérations de restructuration vont entraîner la suppression de 1 000 emplois, durant les deux ou trois prochaines années. DSM Anti-Infectives, avec un effectif actuel de 3 200 personnes, restera principalement implanté à Delft et subira une réduction de personnel de plusieurs centaines de postes. Enfin, dans le cadre de substantielles réductions de coût, DSM abaissera ses coûts fixes par des mesures d'optimisation, par la mise en ?uvre de mesures d'amélioration de la productivité et par des technologies plus performantes qui réduiront les coûts variables. Ainsi, une nouvelle usine de production de l'intermédiaire pour antibiotiques 7-ADCA, est en construction à Delft.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Nomination

Bastien Pech de Laclause rejoint Vauban Executive Search

Bastien Pech de Laclause rejoint les équipes de Vauban Executive Search, cabinet de conseil en recrutement, par approche directe de référence. Il intervient sur des missions de recrutement et de conseil pour les acteurs de[…]

06/10/2021 | Ressources humaines
Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Plus d'articles