Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Douleurs arthritiques : le Vioxx remboursé par la "Sécu"

Sujets relatifs :

,

Le Vioxx, médicament contre les douleurs et l'inflammation provoquées par l'arthrose, qui affecte des millions de personnes en France, est désormais remboursé à 65 % par la Sécurité sociale, comme l'est déjà depuis plusieurs mois son concurrent le Celebrex. Le Vioxx (rofécoxib) était commercialisé en France depuis le mois d'avril 2000 par le laboratoire Merck Sharp & Dohme (MSD), mais n'était pas remboursé aux assurés. Sorti six mois plus tard, en octobre 2000, le Celebrex (célécoxib), vendu conjointement en France par Pharmacia et Pfizer, avait, au contraire, obtenu son remboursement par la Sécurité sociale en moins de deux mois, contraignant MSD à s'aligner peu ou prou sur le prix de son challenger. Le prix de vente du Vioxx a été fixé à 214,60 francs pour la boîte de 28 comprimés de 12,5 mg, et à 260 francs pour celle de 28 comprimés de 25 mg, a précisé MSD. Le Celebrex est quant à lui vendu 230,90 francs les trente gélules. En France, 4,2 à 5,4 millions de personnes souffrent d'arthrose et cette affection est la deuxième cause d'invalidité après les maladies cardiovasculaires. Les experts estiment que les complications digestives liées à la prise d'anti-inflammatoires classiques provoquent le décès de près de 2 000 personnes par an. Les deux médicaments ne visent pas à freiner la progression de l'arthrose mais à soulager les douleurs que cette maladie inflige aux malades. L'un et l'autre agissent en bloquant spécifiquement l'action d'une enzyme, la cyclo-oxygénase-2 (COX-2), qui intervient dans le processus inflammatoire, sans toutefois entraver l'action de la COX-1, qui joue, elle, un rôle protecteur de la muqueuse gastrique. Jusqu'à l'arrivée du Vioxx - premier d'une nouvelle classe thérapeutique baptisée "Coxibs" - les médecins avaient recours à des anti-inflammatoires classiques qui présentaient l'inconvénient de provoquer des complications digestives parfois graves. Selon MSD, par rapport aux traitements " classiques ", le Vioxx réduit de moitié les perforations, ulcères gastriques et hémorragies digestives susceptibles de survenir. Selon les études des gastro-entérologues, ces effets indésirables, provoquent plus de 16 000 décès par an aux Etats-Unis. Localisée le plus souvent aux genoux, à la hanche, aux cervicales et aux mains, l'arthrose réduit très souvent la pratique des gestes les plus élémentaires de la vie quotidienne. L'arthrose est à l'origine en France de plus de 12 millions de consultations médicales par an et de la pose de 50 000 prothèses de la hanche et de 20 000 prothèses du genou. Ses coûts médicaux directs étaient évalués en France en 1998 entre 7,3 et 9,1 milliards de francs. Le mois dernier, la FDA s'était interrogée sur les risques cardiovasculaires induits par Vioxx et Celebrex. Selon une étude remise par Merck à la FDA en début d'année, les patients prenant du Vioxx sont plus exposés au risque d'une crise cardiaque que ceux prenant un médicament antidouleur générique. Ce risque reste cependant encore faible, à environ quatre accidents pour 1 000 patients. La FDA étudierait donc la possibilité de faire ajouter ce risque cardiovasculaire sur la liste des effets secondaires associés à ces médicaments.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles