Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Daniel Vasella prend position contre la pression sur les prix des médicaments

Sujets relatifs :

,

La pression sur les prix des médicaments est déstabilisante pour l'industrie pharmaceutique, a estimé le président du Conseil d'administration de Novartis, Daniel Vasella, en commentant l'affaire de Bayer et du Cipro aux Etats-Unis. Dans une interview au quotidien suisse Le Temps, Daniel Vasella a noté que la pression exercée sur le laboratoire allemand Bayer pour son traitement breveté contre le bacille du charbon " a été énorme ". " Je ne les ai pas enviés. Cela montre que la pression sur les prix constitue aujourd'hui un risque majeur pour toutes les compagnies pharmaceutiques ", a-t-il déclaré. Le mois dernier, Bayer avait accepté de fournir aux Etats-Unis l'antibiotique Cipro à un prix au rabais pour permettre à ce pays de faire face à la menace du bacille du charbon. Le secrétaire à la Santé, Tommy Thompson, avait prévenu qu'en l'absence d'un accord sur le prix de ce médicament, les Etats-Unis pourrait passer outre le brevet de Bayer sur le Cipro, afin de permettre la mise sur le marché de versions génériques à bas prix. " Utiliser la menace d'exproprier une firme en cassant les brevets est une tactique malheureuse et dangereuse ", a observé D. Vasella. Il a aussi défendu le système qui prévoit une protection de 20 ans pour un médicament breveté, soulignant qu'il était nécessaire pour encourager le développement de nouveaux médicaments. " Notez que les investisseurs s'engagent uniquement s'ils ont l'espoir de réaliser des bénéfices ", a-t-il commenté. " Certains représentants de l'Union européenne semblent avoir oublié l'importance cruciale de la propriété intellectuelle ", a par ailleurs observé D. Vasella. La semaine dernière, la Suisse et les Etats-Unis ont manifesté une forte réticence lors de la conférence ministérielle de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à Doha, aux changements proposés par les pays en développement aux règles en vigueur sur la protection des brevets. Les ministres des 142 pays membres de l'OMC se sont mis d'accord sur une formulation réitérant leur engagement pour une protection des brevets dans le cadre de l'accord TRIPS (ADPIC en français, propriété intellectuelle), mais reconnaissant le principe de base suivant réclamé par les pays en voie de développement : " Nous convenons que l'accord n'empêche pas et ne devrait pas empêcher les membres de prendre des mesures pour protéger la santé publique ". Daniel Vasella a enfin observé qu'il serait plus utile d'aider les pays en développement à renforcer leurs capacités dans des industries simples comme le textile, plutôt que de " casser les brevets ".

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles