Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Bristol-Myers Squibb se recentre sur le médicament

Sujets relatifs :

,

Le groupe pharmaceutique américain Bristol-Myers Squibb (BMS) compte doubler son bénéfice par action et son chiffre d'affaires dans les cinq prochaines années grâce à un recentrage sur les médicaments et une croissance externe accélérée au Japon et en Europe, a déclaré son président, Charles Heimbold. Le nouveau plan stratégique prévoit notamment la vente de Clairol, la ligne de produits capillaires de Bristol-Myers Squibb ainsi que de Zimmer, sa division de produits orthopédiques pour les genoux et les hanches, dans les six à douze mois qui viennent. Clairol, numéro un sur son secteur aux Etats-Unis a réalisé un chiffre d'affaires de 1,96 Mrd $ en 1999. Concernant les implants orthopédiques Zimmer qui représentent un chiffre d'affaires de 963 M$, le britannique Smith & Nephew se serait porté candidat à cette acquisition. Les analystes de Wall Street s'attendaient à une annonce de cet ordre, même si jusqu'ici BMS était réticent à l'idée de céder ses produits de beauté. Ces divisions sont traditionnellement moins rentables que les activités pharmaceutiques pures du groupe. Suite à ces deux cessions et à celle déjà réalisée des shampooings Matrix Essentials, Bristol-Myers Squibb, réalisera 85 % de son chiffre d'affaires et 90 % de son bénéfice dans la pharmacie. Dans le cadre de ce recentrage, le groupe pharmaceutique a notamment l'intention de se lancer dans une campagne de croissance " externe agressive " à coup d'acquisitions, de créations de sociétés communes et de promotions conjointes de produits. Le groupe veut surtout se développer sur le marché japonais, le deuxième marché pharmaceutique du monde après les Etats-Unis. " Des discussions sont actuellement en cours pour élargir la présence de la compagnie au Japon en 2001-2002 ", souligne BMS. L'Europe est également l'un des terrains où Bristol-Myers Squibb compte se développer, à travers des promotions communes, des licences et des partenariats. " Des discussions sont là-aussi en cours ", précise le groupe. La direction du groupe a mis l'accent sur son intention d'effectuer une acquisition dans le domaine de la génomique et d'accroître l'efficacité de sa recherche et développement. L'objectif de Bristol-Myers Squibb est de lancer trois blockbusters (produits à fort chiffre d'affaires) d'ici à 2003, afin notamment de contrer les effets de l'expiration des protections concernant le Taxol et le Glucophage. Le groupe veut aussi mettre plus d'argent dans des produits déjà existants, dont le Glucophage contre le diabète - dont il entend accroître les ventes de 20 % en 2001 - et le Plavix, un antithrombotique mis au point par Sanofi et commercialisé en commun par les deux groupes. Ce médicament doit devenir le premier produit à afficher trois milliards de dollars de ventes " en 2005 ou avant ", a indiqué Richard Lane, directeur mondial des médicaments. Bristol-Myers Squibb développe et commercialise aussi avec Sanofi Synthélabo. Le groupe, qui doit publier ses résultats le 18 octobre, affichera un bénéfice par action au moins en ligne avec le consensus des analystes pour le troisième trimestre (0,61 dollar) et en ligne avec leur prévision pour l'ensemble de l'exercice 2000 (2,34 $), a indiqué le directeur financier Michael Mee. C. Heimbold a pour sa part indiqué que son groupe remplira ou dépassera les prévisions de croissance des bénéfices en 2001, à savoir 11 %, et fera encore mieux en 2002. En 1999, hors éléments exceptionnels, le bénéfice net de Bristol-Myers a été de 4167 M$, en hausse de 15 % sur l'année 1998. Pour l'ensemble de l'année, le chiffre d'affaires s'est élevé à 20,2 Mrds $, en hausse de 11 % sur celui de 1998.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Créateur du Genopole d'Evry, qu'il a dirigé de 1998 à 2017, Pierre Tambourin nous livre ses réflexions sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la traitement du Covid-19. La pandémie de[…]

27/03/2020 | Coronavirus
Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Bioproduction : Les propositions du Leem pour renforcer la filière

Plus d'articles