Nous suivre Industrie Pharma

Pharmacie/Bristol-Myers Squibb : la série noire continue

Sujets relatifs :

,

Les mésaventures du laboratoire américain Bristol-Myers Squibb (BMS) se suivent mais ne se ressemblent pas. Le groupe, marqué successivement par des problèmes avec son partenaire ImClone, avec lequel il développe l'Erbitux, puis par une révision à la baisse de ses prévisions de résultats pour 2002, n'en finit plus de trébucher en Bourse, alors que vingt-neuf des cinquante Etats fédérés américains ont lancé des poursuites contre lui, l'accusant d'avoir man?uvré pour bloquer des versions moins chères de son médicament vedette anticancer Taxol, selon le ministre de la Justice du Michigan. Une nouvelle qui n'a pas été favorable à la santé du titre de BMS : le cours de l'action, qui avait atteint son plus haut en novembre dernier, à plus de 59 $, vaut aujourd'hui environ 28,3 $, soit une baisse de plus de 50 % en moins de six mois. Bristol-Myers Squibb estime pour sa part qu'il s'agit d'une vieille affaire et que " la seule information nouvelle est l'arrivée des Etats fédérés dans le dossier ", a expliqué Bob Laverty, un porte-parole du groupe. " Bristol a engrangé des milliards avec ce seul médicament alors qu'un nombre indéterminé de femmes se sont vu refuser l'accès à un traitement moins cher. L'idée que des victimes du cancer du sein se battaient pour leur survie pendant qu'un groupe pharmaceutique gonflait ses bénéfices est dégoûtante ", a déclaré le procureur général de l'Etat du Michigan, Jennifer Granholm, citée dans le communiqué. Selon elle, à cause des man?uvres juridiques de BMS pour s'assurer des brevets auxquels il ne pouvait prétendre parce que le paclitaxel a été initialement découvert par le National Cancer Institute, d'autres entreprises n'ont pu vendre des versions génériques avant 2000 et les patients, hôpitaux et Etats, ont payé 33 % de plus pour les traitements à base de Taxol. Le Taxol est encore l'un des médicaments vedettes de Bristol-Myers Squibb. En 2001, le groupe a vendu du Taxol pour 1,2 Mrd $ sur un chiffre d'affaires total de 19,4 Mrds $. Toutefois, l'arrivée de versions génériques a fait chuter les ventes aux Etats-Unis de 45 % par rapport à 2000. En 1997 et 1998, le groupe avait engagé des poursuites contre plusieurs fabricants de médicaments génériques aux Etats-Unis, des copies conformes mais moins chères, les accusant de violer ses brevets, selon le rapport annuel 2001 de Bristol-Myers Squibb. Ces plaintes ont été rejetées à plusieurs reprises par des tribunaux à l'exception de deux d'entre elles ayant trait à la durée d'administration du Taxol. En retour, plusieurs des accusés se sont retournés contre Bristol-Myers Squibb en l'accusant de concurrence déloyale. Par ailleurs, Bristol-Myers Squibb et son concurrent britannique GlaxoSmithKline, numéro deux mondial du secteur, discuteraient d'une éventuelle fusion, selon le New York Times. Les deux groupes connaissent des difficultés depuis un an car ils ne sont pas parvenus à trouver assez de nouveaux médicaments susceptibles de leur apporter des revenus de remplacement pour ceux dont les brevets arrivent à expiration, explique le quotidien en citant des responsables proches des discussions. Les pourparlers n'en sont qu'au stade préliminaire, précise le New York Times en notant que les déclarations récentes de dirigeants de GSK confirment l'intérêt du groupe pour Bristol-Myers Squibb. Une fusion entre GSK et Bristol-Myers Squibb permettrait notamment aux deux groupes de réaliser des économies d'échelle importantes et de stopper la forte baisse de leurs actions enregistrée ces derniers mois, ajoute le journal. D'autres groupes pharmaceutiques, dont Novartis et Johnson & Johnson, seraient également intéressés par un éventuel rachat de Bristol-Myers Squibb.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Pharma

Nous vous recommandons

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Expertise

Kulminéo, une approche terrain pour booster la performance de l’industrie pharmaceutique

Après 35 années de carrière en industrie et conseils multi-secteurs, Marc Jadot, fondateur et président de Kulminéo, s’est forgé une conviction profonde : « La performance[…]

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition  »

Chloroquine/Covid-19 : « Je plaide pour son utilisation immédiate, très large, mais sous condition »

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Les « pharma papers » dénoncent 14 millions de liens d'intérêts

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Patrick Hibon de Frohen : Nouveaux métiers ou mutations et évolutions des compétences ?

Plus d'articles